Chantage sur les réseaux sociaux: la Police nationale alerte

Depuis un certain temps, le Bureau Central National Interpol (BCN-Interpol/Ouagadougou) reçoit de nombreuses plaintes d’usagers victimes de chantage et de menaces sur les réseaux sociaux.

En effet, tout commence par des invitations d’amitié sur les réseaux sociaux. Quelques temps après, votre « ami », pour gagner votre confiance, vous fait des promesses de mariage ou de découvrir sa localité de résidence l’Europe ou les Etats Unis d’Amérique (USA).

Ainsi, une relation amoureuse est nouée. Pour renforcer cette relation à distance, votre partenaire demandera à voir votre nudité à travers des appels vidéo. Toute chose que beaucoup accepteront naïvement et c’est à ce moment précis qu’il fera des captures d’écran de votre nudité. Muni de ces images impudiques, il vous demandera de lui verser une certaine somme, faute de quoi les images seront postées par le canal de Facebook et particulièrement à tous vos contacts sur les réseaux sociaux.

Face à la récurrence de cette forme de chantage, il est recommandé les attitudes suivantes :

1) ne jamais accepter des invitations d’un inconnu sur les réseaux sociaux ;
2) ne jamais se dénuder lors d’un appel vidéo au risque de faire l’objet de chantage à l’avenir ;
3) si vous êtes victimes, prendre attache le plus rapidement possible avec les services techniques de la Police Nationale, notamment la Division Technique Anti cybercriminalité (DTAC), sise à la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN).

Service communication

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire