Al Hassan Siénou : Le prochain président de la chambre de commerce de Bobo ?

image_pdfimage_print

L’élection des membres consulaires de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) est prévue pour le 14 novembre 2021. L’inscription sur les listes électorales s’est achevée le 22 août dernier.

En attendant, les choses semblent se préciser dans la région des Hauts-Bassins. En effet, il se murmure dans les cercles restreints d’opérateurs économiques de la ville de Bobo-Dioulasso que le prochain président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins de la CCI-BF serait Al Hassan Siénou, vice-président du bureau actuel.

Mais avant d’y arriver, il va falloir que l’homme qui pèse plus de 10 milliards de fcfa de chiffre d’affaires soit élu dans sa catégorie (sous-catégorie très grandes entreprises de commerce dont le chiffre d’affaires est supérieur ou égal à 10 milliards de fcfa).

Dans les milieux d’opérateurs économiques proches de l’homme, l’on ne se fait pas de doute à propos. « Tout est plié. Il passera haut les mains. Ce qui fait la différence, ce n’est pas le fait d’être dans la même catégorie mais la capacité à fédérer les acteurs. Al Hassan Siénou est un vrai leader et cela ne suscite pas de débat. Les élections, c’est une affaire de leadership et non d’argent » se veut confiant un opérateur économique proche de lui.

« Ne devient pas président de la chambre de commerce qui veut », lance un autre visiblement engagé pour la cause de ce dernier mais aussi convaincu qu’il serait l’homme de la situation si « effectivement l’actuel président décide de prendre sa retraite ».

Aussi, pour être président de la chambre de commerce de Bobo dit-il, il faut l’onction de certaines personnes « comme El hadj Barro Djanguinaba ». Ce qui selon lui, est aussi un acquis car l’homme serait adulé par le tout premier président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins de la CCI-BF.

Pour les partisans du PDG de Tropic Agro Chem (entreprises de montages de tracteurs et de fabrication d’engrais basé à Bobo-Dioulasso) et président du conseil d’administration du CBC (comptoir burkinabè des chargeurs), toutes les conditions sont réunies pour que leur « idole » ou « mentor » pour certains,  soit porté à la tête de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins de la CCI-BF.

Qu’à cela ne tienne, l’homme devra, selon certaines indiscrétions, faire face à Moctar Demé, PDG du Groupe SODEM et des Boulangeries Pâtisseries Miches d’Or qui lui aussi, nourrirait des ambitions pour la présidence de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins de la CCI-BF.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.