AJOECB : pour protéger, défendre et promouvoir les intérêts des commerçants

L’Association des Jeunes Opérateurs Economiques et Commerçants du Burkina a, le13 avril 2019, procédée au lancement officiel de ses activités à travers un diner gala à la maison de la culture Anselme Titiama Sanon de Bobo-Dioulasso. La cérémonie était placée sous le patronage de Harouna Kaboré, ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat, avec pour inviter d’honneur, Alpha Barry, ministre des affaires étrangères.

Protéger, défendre et promouvoir les intérêts de ses membres en tout temps et en tout lieu, tel est l’objectif de l’AJOECB. Officiellement reconnu le 29 décembre 2017, cette association regroupe en son sein plus d’une centaine de membres. Selon le président de cette association Adama Zonon, au-delà de l’entre aide des membres, la vision de l’association est d’apporter un appui surtout à la jeunesse dans la réalisation de ses projets.

Dans le souci d’atteindre cet objectif, Adama Zonon n’a pas manqué de poser comme doléances auprès des partenaires surtout les banques, la mise à disposition des crédits à des taux alléchants aux membres de AJOECB.

Le ministre Harouna Kaboré

Patron de la cérémonie, le ministre Harouna Kaboré a tenu à rassurer les membres de l’association de la disponibilité du gouvernement à les accompagner. « Votre association sera associée lors de la mise en place des reformes, dans la mise en œuvre de l’ensemble des partenariats que nous tissons à l’international, dans le combat de développement économique et social en général et celui de Bobo-Dioulasso en particulier » les a-t-il rassuré.

Et Alassane Siénou, vice-président de la chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, représentant les parrains de la cérémonie de terminer en encourageant ces opérateurs économiques et commerçants à continuer sur cette lancée car leur association dit-il, est à l’image d’un joyau qui se doit d’être entretenu. Toutefois les a-t-il invités à se donner la main pour relever les défis. « Seul, on part vite, mais ensemble on part loin », les a-t-il conseillés.

L’occasion faisant le larron, l’association a profité de la cérémonie pour faire à un don de vivres à la cour de solidarité de Colma (arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso), un centre d’accueil pour personnes vivant avec un handicap, à hauteur de 2 millions de FCFA. Un geste qui a hautement été salué par le ministre Harouna Kaboré.

A.K Sanon (stagiaire)

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire