Affrontements entre habitants de Diongolo et de Sitiéna:Madiara Sagnon/Tou au chevet des blessés

Les blessés de l’affrontement entre habitants de Diongolo et de Sitiéna, localités situés à une dizaine de kilomètres de Banfora, admis au centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso ont reçu la visite de la ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, chargé de la décentralisation et de la cohésion sociale, Madiara SAGNON née TOU.

Madame Madiara SAGNON née TOU ministre délégué à la décentralisation et à la cohésion sociale

Se sont, selon Bakary Gustave Sanou, directeur général du CHU Souro Sanou, sept (7) blessés qui ont été reçu en évacuation après les affrontements, dont malheureusement un (1) a succombé à ses blessures la nuit de son admission à l’hôpital.

Il reste, précisé-t-il, 5 patients en soin, le 6ème dont l’état s’est nettement amélioré s’est vu « libéré ». Un cas néanmoins nécessite une évacuation à Ouagadougou pour une neurochirurgie, un traitement que Souro Sanou ne peut offrir.

Par cette visite, la ministre délégué à la décentralisation et à la cohésion sociale vient témoigner à ces derniers, la compassion du gouvernement.
En rappel, les affrontements ayant occasionné ces blessés évacués au CHU Souro Sanou sont intervenus le samedi 29 juin 2019. Tout serait parti d’un conflit autour d’une rizière.

Une situation choquante et très déplorable à « condamner avec la dernière énergie » selon la ministre délégué car dit-elle, la concertation et le dialogue sont primordiaux dans de pareilles situations. « Nous avons un ennemi commun qu’est le terrorisme que nous combattons tous les jours. Il serait donc opportun, de se donner la main pour le vaincre au lieu de s’acharner les uns contre les autres » a-t-elle déploré avant de prendre la route pour Banfora, chef-lieu de la province de la Comoé.

Abdoul- Karim Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire