Affaire remplacement du maire de Houndé : En attendant une décision définitive, les actions de développement sont « bloquées »

Depuis le 27 mai dernier, Dissan Boureima Gnoumou n’est plus maire de la commune de Houndé. Pour cause, il a été, suite à l’échec de deux (02) sessions extraordinaires destinées à élire un nouveau maire, remplacé par son premier adjoint qui sera chargé de l’expédition des affaires courantes.

Concrètement, que signifie chargé de l’expédition des affaires courantes ?  Pour éclairer la lanterne des uns et des autres, le Haut-commissaire de la province du Tuy, Sy Assetou Traoré a échangé avec le personnel de la mairie et des conseillers municipaux sur les attributions du chargé de l’expédition des affaires courantes.

Le chargé d’expédition des affaires courantes de la commune ne peut pas convoquer une session du conseil municipal selon le haut-commissaire. Il peut convoquer une simple réunion de conseillers.

Sur le plan du budget, il ne peut pas signer un document à caractère financier. Le Haut-commissaire à ajouté qu’il n’est pas maire. Il n’est pas non plus un intérimaire du maire. Il est chargé des affaires courantes en attendant une décision définitive du gouvernement sur la situation de la commune de Houndé.

C’est donc dire qu’en attendant, les actions de développement de la commune sont bloquées quand on sait que sans session, ou signature de document financier, il est impossible d’exécuter des chantiers.

Pour rappel, depuis le 7 mai dernier une notification de démission a été adressée au maire de Houndé. Les 14 et 25 mai, deux sessions extraordinaires destinées à le remplacer ont échoué.  Par ailleurs, une action en justice engagée par le maire contre la notification de démission est en cours.

Adolphe Koala (sur la photo) est le chargé de l’expédition des affaires courantes de la Mairie de Houndé. Il était jusque-là ; le premier adjoint au maire.

JK

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire