Affaire forêt classée de Kua : Le 1er adjoint au maire de Bobo « au pilori »

Le premier adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso a été laminé ce lundi 10 juin à l’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’année du conseil municipal.

Au départ, la question du déclassement partiel de la forêt de Kua pour y construire le futur CHU de Bobo-Dioulasso qui suscite une polémique depuis près d’un mois, n’était pas à l’ordre du jour de cette session.

Mais à l’ouverture de la session, le maire de la commune Bourahima Sanou suggère l’ajout d’un point. Celui-ci porte sur le changement de position du conseiller municipal et premier adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso, en la personne de Martin Coulibaly, concernant l’avis favorable du conseil municipal au déclassement de la forêt de Kua.

En effet, après l’avis favorable donné par le conseil municipal le 19 avril dernier par rapport au déclassement partiel de la forêt de Kua, Martin Coulibaly, premier adjoint au maire a, sur sa page Facebook, publié un texte le 22 mai dernier où il dit s’opposer « radicalement » au déclassement de la forêt.

Ce retournement de veste du premier adjoint au maire qualifié de « haute trahison », Bourahima Sanou dit ne pas le comprendre et, dans une colère rouge, exige de ce dernier, une explication à l’ensemble du conseil municipal.

Un explication qui du reste, a été faite à huis clos, c’est à dire loin des caméras et micros des journalistes comme l’ont voulu les conseillers municipaux pour certainement « laver le linge sale en famille ».

Jack Traoré

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire