8ème édition de In Out Dance Festival : du 30 janvier au 12 février 2021 à Bobo

image_pdfimage_print

La tradition sera encore respectée cette année avec le festival de danse dans les espaces publics de Bobo-Dioulasso,  dénommé « In Out Dance Festival ». En prélude à ce grand rendez-vous annuel, la compagnie Tamadia, initiatrice de ce festival depuis 2014, a donné un point de presse au village du festival situé au  quartier Accart ville sud de Bobo-Dioulasso pour dévoiler les points saillants de l’événement. C’était ce vendredi 29 janvier 2021.

L’édition 2021, 8ème d’ailleurs,  qui se tiendra sous le thème «  RE-INVENTER », histoire de tenir compte des mesures barrières dû au Covid-19, va se dérouler du 30 janvier au 12 février 2021.

« Démocratiser » la danse contemporaine est la philosophie de ce  festival qui, à chaque édition, déporte celle-ci  dans des espaces peu habituels tels que le Camp militaire, la prison  civile, les marchés, les espaces publics.

Au menu de cette édition, on aura une formation professionnelle, des rencontres professionnelles, des conférences, projection de films, une journée Covid-19, des spectacles dans la rue, à l’Institut français, un don de sang, une visite de sites, une soirée de partage …

Au cours du festival, des publics, « nombreux et variés », se rassembleront autour de danseurs et musiciens européens, asiatiques, américains et africains. Pour cette édition, huit (08) pays sont attendus. Ce sont la Slovénie (pays invité d’honneur), la Côte d’Ivoire, le Mali, la France, le Sénégal, la Tunisie, le Bénin et les USA.

Pour un budget prévisionnel de 132 millions de FCFA, la compagnie Tamadia, à moins d’une semaine de l’ouverture officielle de l’édition (le 06 février 2021), n’a même pas encore pu mobiliser ne serait-ce que 50% de ses besoins (à la date de la conférence de presse).

Une situation difficile certes, mais le promoteur du festival, Aguibou Bougobali Sanou promet une édition exceptionnelle et ce, malgré la covid-19, l’insécurité mais aussi la modestie des moyens.

En plus de la ville de Bobo-Dioulasso oû sera déroulé la majeure partie du programme, la commune de Bama, située à une trentaine de kilomètres de Bobo, sera aussi touché par les festivaliers qui y donneront des spectacles afin de permettre aux populations de celle localité aussi de découvrir la danse contemporaine; toujours dans la dynamique de la démocratisation de celle-ci.

Ben Idriss/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.