8ème congrès ordinaire du CDP : Une part belle aux jeunes militants de Bobo dans le bureau exécutif national

Le 8ème congrès ordinaire du Congrès pour la Démocratie et le Progrès s’est tenu les 17 et 18 décembre 2021 à Ouagadougou. Les militants de Bobo-Dioulasso du parti ont massivement pris part audit congrès où certains jeunes d’entre eux ont été responsabilisés dans le nouveau bureau exécutif national. Au nombre de quatre (04), ces derniers auront désormais à prendre part aux décisions qui concernent la vie de l’ancien au pouvoir.

A cours du dernier congrès ordinaire du parti de l’épi et de la daba, tenu les 17 et 18 décembre derniers, le bureau exécutif national, instance suprême du parti, a été renouvelé. De ce renouvellement, la jeunesse de Bobo, militante du CDP,  y a pris une belle et bonne place. En effet, quatre (04) jeunes militants actifs du parti siègent désormais au sein du bureau exécutif national.

Abasse Sangaré, 2ème vice-secrétaire national chargé du mouvement associatif du parti

Il s’agit notamment de Abasse Sangaré qui était jusque-là responsable à la communication et à l’information de la section provinciale du Houet du parti. Aux dernières élections législatives, il était positionné 4ème sur la liste des candidats au compte du CDP dans le Houet. Il est désormais le 2ème vice-secrétaire national chargé du mouvement associatif du parti. Daouda Diallo était quant à lui le responsable des TIC de la section Houet du CDP. Il a été désigné au congrès comme 1er vice-secrétaire national du parti, chargé des TIC.

Vinsou Millogo et Antoine Nikièma étaient respectivement jusqu’à la date du congrès, secrétaire général adjoint de la section provinciale du CDP/Houet et responsable des élèves et étudiants de la sous-section du CDP de l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso. Ainsi Vinsou Millogo est désormais le secrétaire national chargé des questions politiques et Antoine Nikièma porte la charge de 4ème vice-président national de la jeunesse du CDP.

Autant de jeunes de Bobo-Dioulasso qui, à l’issue du 8ème congrès ordinaire du parti, siègeront dans le bureau exécutif national du CDP. Avec ces responsabilités qui leur incombent désormais de prendre activement part à la vie du parti, ils auront toute la latitude de prouver ce, dont ils sont capables.

Antoine Nikièma , 4ème vice-président national de la jeunesse du CDP

Comme ces jeunes de Bobo-Dioulasso, ils sont nombreux à être portés dans les instances suprêmes du parti. Le CDP ouvre ainsi la voix à la responsabilisation politique des jeunes, un préalable nécessaire au renouvellement de la classe politique tant souhaité au Burkina Faso. Les autres partis politiques peuvent s’en inspirer.

Mais en attendant, la jeunesse du CDP a la mission de prouver la capacité politique des jeunes ou de donner raison à ceux qui pensent que la jeunesse du Burkina n’est pas encore suffisamment prête pour prendre le flambeau de la relève de la classe politique vieillissante.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap