8 mars 2021 : les femmes de l’Unir/PS du Houet ont commémoré l’événement en différé

C’est ce samedi 20 mars 2021,  que les femmes de la section provinciale de l’Unir/PS du Houet, ont choisi pour commémorer  la 164ème journée internationale des droits de la femme au siège du parti sis au secteur 2 de Bobo-Dioulasso.

C’est une tradition chez les sankaristes de célébrer cette date avec les femmes. Cette année, les plus hautes autorités du pays ont bien voulu intégrer l’usage du numérique dans les pratiques quotidiennes des femmes afin de relever les multiples défis auxquels elles sont confrontées.

Les responsables du parti présents à la célébration du 8 mars en différé

C’est en réponse aux perspectives pour une inclusion de la femme sankariste, que la fédération provinciale des femmes du Houet en étroite collaboration avec le 1er vice-président national du parti , Nestor Bassière ont organisé plusieurs formations au profit des femmes et des jeunes du parti.

Elles ont ainsi été nombreuses à recevoir des connaissances dans les domaines de la saponification , de l’aviculture, du tissage, de la teinture, de la production de soumbala, de la gestion financière de la petite entreprise, de la production de la pâte d’arachide, de la transformation des produits forestiers, etc…

En plus des moulins à grain, des forages d’eau, des kits pour jardins potagers, les glacières, les marmites et autres matériels déjà offerts aux femmes les années antérieures , celles-ci ont encore eu droit à une remise symbolique de plusieurs lots de matériel au cours de cette  célébration en différé de la journée du 8 mars.

Les femmes du parti sont venues des différents département de la province pour prendre aux festivités

La responsable provinciale des femmes de l’Unir/PS a ainsi exhorté ses camarades « à apprendre à pêcher au lieu de toujours demander du poisson». De ce fait,  elle les a invitées à se mettre au sérieux pour utiliser à bon escient tout ce, dont elles ont bénéficié comme appui.

« Je demande à toutes celles dont les sollicitations n’ont pas encore été satisfaites à prendre leur mal en patience car j’ai entièrement confiance à nos premiers responsables »  a ajouté la responsable provinciale du Houet pour qui, de façon progressive, toutes ou presque toutes les doléances des femmes du parti de l’œuf seront comblées.

Pour ce qui est de l’aspect festif, ce sont des prestations artistiques, discours et remise de matériel qui ont essentiellement constitué la célébration en différé de cette journée du 8 mars par les femmes de l’Unir/PS de la province du Houet.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire