4ème édition des journées Historiques de la Danse : du 28 au 30 janvier 2021

image_pdfimage_print

En prélude aux journées historiques de la Danse (JHD) qui se tiendront du 28 au 30 janvier 2021 à Bobo-Dioulasso, le directeur artistique de l’événement a rencontré ce mardi 26 janvier dans la ville de Sya, des journalistes pour donner les grandes lignes du festival.

Les JHD qui sont à leur 4e édition, sont une initiative du danseur chorégraphe Filbert TOLOGO, natif de Bobo qui est un artiste de renommée internationale qui vit et travaille en Suisse.

Véritable cadre de rencontres professionnelles et de transmission des valeurs culturelles de la danse sous toutes ses formes, les JHD se tiennent en présence de danseurs chorégraphes, acteurs culturels et historiens du Burkina.

Cette année, la particularité sera l’introduction de la nuit du balafon d’or qui va récompenser les meilleurs balafonistes du Burkina et d’ailleurs.

Filbert Tologo, le directeur artistique des JHD fait des pieds et des mains pour tenir l’édition 2021 malgré la crise du Covid 19. Il compte ainsi soutenir les activités culturelles de la ville de Sya et retracer l’histoire culturelle du Burkina en magnifiant les artistes qui ont été les pionniers et qui ont valorisé notre culture depuis des lustres ; d’où le thème ; « les Racines et Mémoires de nos Danses ».

L’objectif des JHD selon son directeur artistique, c’est d’éduquer la nouvelle génération en archivant la mémoire des anciens tels que Mama Konaté, Sotigui Kouyate, les frères Coulibaly…

Il pense également à la création d’un musée de la danse qui va immortaliser les anciens. Filbert Tologo veut profiter pour valoriser la profession de danseur dans notre pays.

Pour cela, il interpelle les décideurs sur le manque criard de structures pour la pratique de la danse.

Filbert TOLOGO, promoteur et directeur artistique des JHD

Le lancement officiel des JHD 2O21 aura lieu le jeudi 28 janvier à la salle de spectacle de l’Institut Français de Bobo avec au menu, une conférence et projection de courts métrages sur la Danse dans le cadre de la nuit des idées autour de la thématique « Proche, la danse d’hier et d’aujourd’hui » avec comme intervenants,  Allassane Congo, Blandine Yameogo , Lacina Coulibaly , Étienne Lompo , Filbert Tologo et Dougoutigui Diabate au balafon.

Les JHD 2O21 seront placés sous le Haut patronage du député Maire de Bama Lassina Gondé ; le patronage de Alphonse Tougouma, directeur général du fonds de développement culturel et touristique (FDCT) et le parrainage de Siaka Sanou le président de l’association Lamogoya.

En attendant, l’ouverture le jeudi, il se tient un atelier de création avec des danseuses à l’Institut Français pour préparer le spectacle « les porteuses d’eau ».

Précisons que les JHD ont suscités la création de l’Association Rencontre Professionnelle des Danseurs de Bobo.

Ben Idriss/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.