3ème journée du Faso foot : l’ASFB battu devant son public à Bobo

En déplacement au stade wobi de Bobo, L’ASFAY a surpris l’ASFB par 2 buts à 1. Une belle victoire qui permettra de baisser un temps soit peu,  le thermomètre au sein de l’équipe. Selon l’entraîneur Moussa Sanogo Falcao, « toute la semaine, on était dans le doute parce que L’ASFAY est une équipe à pression. Lorsque les résultats ne suivent pas, tout le monde est concerné ».

Oscar Barro l’entraineur de fonctionnaires pour sa part était déjà avertit : « je savais ce match difficile et compliqué, d’autant plus que L’ASFAY se déplaçait avec zéro point au compteur en deux journées. Il était impossible de repartir de Bobo avec zéro point ».  

C’était difficile surtout que selon le coach Barro l’équipe a été rajeunie pratiquement à 80%.

Mais qu’à cela ne tienne,  le coach Barro et son équipe ont eu du répondant et avaient même la possibilité de se tirer avec un match nul n’eût été la naïveté des joueurs.

Mais le véritable problème des fonctionnaires aujourd’hui, a été dévoilé par Oscar Barro : « avant le début du championnat, on espérait avoir dans notre effectif, des finisseurs mais on est resté sur notre soif, 2 noms avaient été cités. Mais finalement rien n’a abouti. On est en train de faire avec ce qu’on a sous la main ; en attendant le mercato ou d’en fabriquer. C’est ce qui fait notre plaie ce soir ».

En tout cas ce fut une belle partie de football entre ces deux équipes qui font partie des gros bras du championnat.

La mi-temps est intervenue sur le score vierge de zéro but partout. C’est en seconde partie que les choses vont évoluer. Saidou Sawadogo partit en solitaire va réussir à battre le portier Modeste Baguia à la 71 ème minute. 

L’ASFB va réagir très vite à la 79ème minute de jeu en égalisant sur coup franc par Bakary Traoré. Ce but égalisateur n’a pas fini d’être célébré quand Mikhaillou Drabo va crucifier les jaunes et noirs en inscrivant le 2ème  but des visiteurs à la 82ème minute de jeu.

Cette défaite ne devrait pas avoir un goût très amer pour l’entraineur Oscar Barro. « Ce soir, je jouais contre mes entraîneurs. J’ai été joueur de Falcao au RCB et au Kiko FC avant d’être entraîneur. Le premier entraîneur qui m’a amené en club c’est bien Albert Frédéric Bambara. J’étais donc contre mes maîtres ce soir et il est normal aussi que le maître prenne le dessus sur son élève » s’est-il défendu.

Ben Idriss

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire