1ere édition du Tournoi Noaga Ouedraogo : Colsama sur la plus haute marche du podium

Débuté le 30 mai dernier, la première édition du Tournoi Noaga Ouedraogo a connu son épilogue ce samedi 27 juin avec la grande finale qui a opposée l’équipe du secteur 9 ( Accart Ville ) à celle du secteur 21 ( Colsama ) sur le terrain de l’école Accart Ville Sud . Notons avant tout, que Noaga Ouedraogo est le géniteur de Rahim Ouedraogo, l’ancien capitaine des Étalons du Burkina , aujourd’hui promoteur du centre de formation de Football Rahimo FC.

Pour cette toute 1ere édition, 8 équipes de la ville de Bobo étaient sur la ligne de départ. L’objectif étant de donner de la compétition aux joueurs qui sont restés longtemps confinés pour cause de Covid19.

La particularité du Tournoi c’est de permettre aux joueurs de jouer avec leur secteur. Les 8 équipes se sont ainsi rencontrées dans un système de championnat à deux poules à l’issu duquel, les 2 premiers de chaque groupe ce sont retrouvé pour les 1/2 finales.

A ce niveau, la formation d’Accart ville a écarté Diarradougou par 1 à 0 tandis que Colsama s’est débarrassé de Colma après les tirs au but ; temps règlementaire (1 à 1) .

Pour le bouquet final, c’est un monde fou qui a pris d’assaut le terrain de l’école Accart Ville Sud, preuve que le public sportif avait vraiment « soif » de football.

De nombreux invités de marques étaient de la partie au nombre desquels on peut citer le candidat à la présidence de la FBF Amado Traoré, le Président de la ligue du centre et plusieurs dirigeants de clubs de Ouagadougou mais aussi de Bobo.

En tout cas cette finale a parfois virés en campagne au profit du candidat Traoré. Ne dit-on pas que ce sont les oiseaux de même plumage qui volent ensemble. ? Qu’à cela ne tienne, le bon spectacle était au rendez vous de cette grande finale.

A cause de la pandémie du coronavirus il ya de nombreux internationaux qui sont présents au pays. Et comme eux aussi ils sont en manque de compétition, ils n’ont pas hésité à se laisser entraîner dans cette compétition populaire.

Dans le camp de Colsama il y avait des éléments comme Banou Diawara , Ismael Karambiri , Yacouba Songné et autre Abass Oula . Dans l’équipe d’Accart Ville on avait des garçons comme Moussa Yedan , Sidiki Barro et autre Gnanou alias Diabo.

Avec tout ce beau monde, la finale a été à la hauteur des attentes. A l’issue d’une partie tactique et plaisante, le dernier mot est revenu à Colsama qui a battu Accart Ville par 2 à 0 grâce aux réalisations respectives de Soumailla Ouattara et de Ismaël Karambiri.

Colsama enlève ainsi la première édition du Tournoi Noaga Ouedraogo. Le prix initial de 200 mille FCFA pour le vainqueur est passé autour de 365 mille à cause des prix spéciaux.

D’ores et déjà, le candidat Amado Traoré s’est porté volontaire pour être le parrain de la 2ème édition l’année prochaine. « Je suis très impressionné par cette grande mobilisation. On nous avait fait croire que le Président Rahim Ouedraogo ne mobilisait pas à Bobo mais c’est tout le contraire. Je me rends compte que toute la jeunesse sportive de Bobo était ici. Les joueurs aussi ont livré une partie de belle facture. Je suis vraiment content de ma participation à cette finale. Le Président Rahim et moi avons la même philosophie ; nous venons au football pour mettre les moyens mais pas pour chercher de l’argent » ; tel est en substance les mots du PCA de Majestic FC , par ailleurs candidat à la Présidence de la FBF , Amado Traoré qui, à travers cette finale est venu faire une démonstration de force avec la présence de plusieurs dirigeants de clubs comme l’EFO , l’ASFB , l’AS Maya , l’Ajeb , Majestic FC , l’AS Douane , Tenakourou FC , Rahimo FC.

Biko

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire