19ème assemblée générale ordinaire du Ren-Lac: Sagado Nakanabo élu secrétaire exécutif

La 19e Assemblée générale ordinaire du Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) s’est tenu les 25 et 26 avril 2019 à Ouagadougou. Aux termes de cette cérémonie, le nouveau comité du secrétariat exécutif du Ren-Lac a été présenté. Et c’est Sagado Nakanabo pour présider aux destinées de la structure au cours des trois prochaines années.

Le présidium lors des travaux

A travers cette activité, le Ren-Lac entend sacrifier au principe de redevabilité envers ses membres. Après avoir examiné, puis validé le rapport d’activités et financier de l’année 2018, le plan de changement et le budget de l’année 2019 et relu les textes qui régissent la vie du réseau, l’assemblée générale a élu une nouvelle équipe dirigeante avec à sa tête, Sagado Nakanabo pour consolider les acquis existants du Réseau afin d’engranger de nouvelles victoires.

La composition du nouveau Secrétariat exécutif

Secrétaire exécutif (SE): Sagado Nacanabo
Secrétaire exécutif adjoint (SEA): François Moyenga
Trésorier général (TG): Valérie Bonkoungou/Saouadogo
Trésorier général adjoint (TGA): Mariam Sanogo
Secrétaire chargé des Études et des Enquêtes (SCEE): Issouf Paré
Secrétaire adjoint chargé des Études et des Enquêtes (SACEE): Viviane Bayala
Secrétaire à l’Information et à la Communication (SIC): Rabiatou Serra/Simporé
Secrétaire adjoint à l’Information et à la Communication (SAIC): Harouna Ouédraogo.
Deux commissaires ont également été élus
1er Commissaire aux Comptes: Yahaya Douba Traoré
2eme Commissaire aux Comptes: Patrice Tioro

Lors de cette cérémonie de clôture, le Ren-lac a procédé à la proclamation et à la remise du Prix de la lutte anti-corruption (PLAC). Dans la catégorie presse écrite, c’est Mariam Ouédraogo des Editions Sidwaya qui ravi le premier prix avec ses articles, «CMA de Batié. Un échographe disparu, les coupables introuvables» et «Dépôt pharmaceutique du CMA de Batié. 5 millions de francs CFA volatilisés».

Les lauréats

Elle a reçu des mains du secrétaire exécutif du Ren-Lac sortant, un chèque de 1.000.000 F CFA, une attestation, plus un trophée. Et dans la catégorie radio, le premier prix est revenu à Emeline Zougmoré/Tagnabou de la RTB pour son œuvre «Le Permis de conduire à tout prix. Un deal mortel». Elle a reçu la somme de 1.000.000, une attestation, plus le trophée.

Des recommandations pour les prochaines éditions

Pour une participation massive à la réussite du prix de la lutte anti-corruption lors des prochaines éditions, le jury a recommandé l’ouverture du prix à la presse en ligne. Le jury invite également les journalistes à privilégier la diversification des sources et le recoupement des informations, et de faire le minimum pour écouter le plus de personnes.

Les journalistes devront aussi privilégier le genre enquête. Enfin, le jury encourage la participation des femmes. Le Secrétaire exécutif entrant du Ren-Lac, Sagado Nakanabo a tenu à féliciter les différents lauréats et, à travers eux, l’ensemble de la presse burkinabè.

Pour mémoire, le Prix de la lutte anti-corruption (PLAC) a été initié par le Ren-Lac pour récompenser les meilleurs journalistes qui se sont illustrés dans la lutte contre la corruption.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire