10ème édition des journées culturelles des Dozo : placée sous le signe des élections apaisées

L’union nationale des Dozo du Burkina Faso a organisé à Bobo-Dioulasso du 28 au 30 octobre 2020, la 10ème édition de ses journées culturelles. Moment de communion entre chasseurs traditionnels, cette édition a réuni plusieurs Dozo venus de différentes localités du Burkina et de pays de la sous-région.

« Contribution des Dozo  au renforcement de la sécurité pour des élections apaisées ».  C’est sous ce thème que trois (03) jours durant, les Dozo venus du Burkina Faso, du Mali et de la côte d’Ivoire ont mis à profit ces journées culturelles qui se veulent des moments de communion entre eux pour échanger autour de leur contribution pour des élections apaisées.

Le choix de ce thème à en croire Aly Konaté, président de l’Union nationale des Dozo du Burkina, n’est pas un fait de hasard. « Chaque année, nous nous réunissons pour échanger sur la contribution des Dozo autour des préoccupations du moment. Cette année comme vous le savez, des élections ont lieu un peu partout dans la sous-région.  D’où le choix de ce thème car qui dit élection, dit défi sécuritaire » a-t-il justifié tout en insistant sur le fait que la confrérie Dozo peut et doit jouer un rôle dans la sécurisation des élections. « Nous sommes des citoyens et nous ne devons en aucun cas, rester en marge des questions essentielles de nos pays » a-t-il précisé.

Les responsables de l’union des dozo et leurs invités

Un thème hautement salué par plus d’un. De la chefferie coutumière au patron de la cérémonie en passant par le parrain, tous ont été unanimes sur la pertinence du thème de la rencontre. Ont-ils toutefois invité les Dozo à garder ce cap, à savoir être toujours en phase avec l’actualité.

Débutées le 28 octobre dernier, ces 10ème journées culturelles ont été officiellement lancées le lendemain de cette date au cours d’une cérémonie qui a réuni en plus des Dozo, des populations venues communier avec ces « chasseurs traditionnels ».

Défilé de Dozo venus de différentes localités du Burkina et des pays invités, tours de magie, danses ont entre autres, ponctué la cérémonie d’ouverture officielle de ces journées.

Moment de rencontre et d’échanges, les dozo ont mis à profit ces journées pour réaffirmer leur engagement à jouer pleinement leur partition à la sécurisation des élections en particulier et de leurs pays respectifs en général et ce, en restant dans la légalité.

Jack Koné

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire