Zéphirin Diabré à Houndé: « malgré la trahison du député-maire, l’UPC se porte très bien dans le Tuy »

Président de l’union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré a rencontré, le dimanche 27 octobre 2019 à Houndé, les responsables des structures du parti au niveau de la province du Tuy.

Cette rencontre selon le président du parti Zéphirin Diabré, rentre dans le cadre de sa tournée dans les 45 provinces du pays pour dit-il, faire la revue des troupes.

Responsables des sous sections, de la section provinciale, de l’union des femmes et des jeunes, des anciens, des commerçants et autres, sont venus des sept (07) communes de la province du Tuy pour écouter le message de la délégation du bureau national de l’UPC avec à sa tête, son président Zéphirin Diabré.

Face aux militants réunis à la maison de la femme de Houndé, Zéphirin Diabré a tenu à donner des explications par rapport à la situation du député-maire de Houndé Dissan Boureima Gnoumou, un des députés frondeurs de l’UPC qui ont donnés naissance au groupe parlementaire « UPC-RD ».

Cette situation qui n’est pas nouvelle selon lui, fait parti du jeu politique. Mais le plus important pour Zéphirin Diabré, c’est l’état de santé actuelle du parti dans la province du Tuy et ce, malgré la fronde. « Ce qui est réconfortant aujourd’hui est que malgré la traitrise et la trahison du député maire frondeur Gnoumou Dissan Boureima, la province du Tuy reste une province conquise par le parti du lion » s’est-t-il réjoui avant d’essayer de donner ce qu’il appelle une explication à la situation.

« Quand on est un parti d’opposition de taille comme le nôtre, forcément le parti au pouvoir cherche à vous déstabilisé. Et l’une des manières pour y parvenir, c’est d’acheter des traitres à votre sein et leur demander soit de renverser la direction pour chasser le président et mettre un président qui soit malléable, soit de quitter pour affaiblir le parti » a laissé entendre le président de l’UPC.

Face à ce qu’il appelle la colère des militants par rapport à cette « haute trahison de leur député-maire», Zéphirin Diabré a fait savoir que l’heure n’est plus à la tergiversation mais plutôt au travail de sorte à relever de 2020 au niveau de la province. « Nous devons nous concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire, repérer les faiblesses afin de les corriger dans la perspective des préparatifs des élections de 2020 » s’est-il adressé aux militants.

L’état des lieux du renouvellement des structures du parti a été porté à la connaissance des militants de la province du Tuy à qui le président du parti demande de rester mobiliser pour les échéances électorales à venir.

IBK/Houndé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *