Yssif Bara : l’homme qui fabrique des feux tricolores solaires

Yssif Bara est un jeune burkinabè âgé de la trentaine d’années qui fabrique des feux tricolores qui fonctionnent à l’aide du soleil.

Titulaire d’un DUT en Génie électrique option électronique de l’université Nazi Boni (ex université polytechnique de Bobo-Dioulasso), Yssif Bara est actuellement professeur d’électronique au lycée professionnel régional Guimbi Ouattara de Bobo-Dioulasso.

L’idée de la fabrication des feux tricolores solaires selon lui, est partie d’un constat : D’abord,  la cherté des feux tricolores qui sont généralement importés. « Selon mes conquêtes, pour doter un carrefour de feux tricolores, il faut au minimum 12 millions de francs» dit-il. Outre le coût « exorbitant », ces feux cessent de fonctionner une fois qu’il ya coupure de courant.

Pour le jeune innovateur, le soleil pourrait être une alternative à cette situation. A travers donc ses travaux, il entend permettre à l’état burkinabè de disposer de feux tricolores qui fonctionnent en tout temps et ce, à moindre coût.

Yssif Bara a été révélé au public le samedi 11 mai dernier à Bobo-Dioulasso lors de la 3ème édition de la médaille Thomas Sankara de l’innovation et de l’invention. Organisé pour l’association la « passerelle-Die Brücke », cette initiative vise à promouvoir les personnes qui innovent ou inventent.

Les lauréats et les officiels à la cérémonie

Initiatrice de cette activité, l’association la « passerelle-Die Brücke » s’est aussitôt engagé à accompagner le jeune innovateur pour la mise en place à Bobo-Dioulasso d’une usine de fabrication de feux tricolores solaires. « C’est l’objectif de notre activité. Faire connaître et promouvoir les personnes qui, de par leur créativité, participent au développement socioéconomique du Burkina Faso. Pour le cas du jeune Bara, nous nous engageons à l’accompagner pour mettre en place une unité de production de feux tricolores solaires » a indiqué Boukaré Bara, président de l’association.

Toute chose qui pourrait selon lui, faire du Burkina Faso pays exportateur de feux tricolores solaires dans le Sahel où le soleil constitue une véritable source d’énergie.

L’activité était placée pour le patronage du ministre du commerce Harouna Kaboré et le parrainage de Nestor Bassière, ministre de l’environnement, représenté à la cérémonie par Somanogo Koutou, ministre de l’élevage.

Jack Traoré

Laisser un commentaire