Wolonkoto/Bobo : Les problèmes des populations exposés au maire Bourahima Sanou

Échanges directs entre le maire et les populations

Dans la perspective de recueillir leurs préoccupations en vue de leur prise en compte dans les projets et programmes de développement, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso a échangé à bâton rompu avec les populations de Wolonkoto, village rattaché à l’arrondissement 7 de la commune. C’était le mardi 22 janvier 2019.

Cette rencontre directe avec les populations de Wolonkoto rentre en effet, dans le cadre d’une tournée initiée par le maire de la commune de Bobo.

L’objectif de cette caravane, c’est de faire le tour des 36 villages rattachés à la commune pour recueillir les préoccupations des populations en vue de leur prise en compte dans les projets et programmes de développement.

A Wolonkoto, les populations ont fortement appréciés cette initiative en ce sens qu’elle leur permet selon elles, de parler « directement au premier responsable de la commune ».

Elles ont donc saisi l’occasion pour exposer à Bourahima Sanou, les difficultés qu’elles vivent au quotidien.

Ce sont essentiellement les problèmes d’eau potable, d’infrastructures scolaires, routières et sanitaires.

Tout en demandant une retenue d’eau pour les cultures maraîchères afin « d’occuper les jeunes en saison sèche », les populations de wolonkoto plaident aussi pour la construction d’un CEG et d’une maternité dans leur village. Une manière de rapprocher d’elles, ces services sociaux de base.

Pour le maire, tout ceci est possible mais à condition que les populations se mobilisent autour du conseil municipal pour l’accompagner dans les actions de développement qu’il viendrait à entreprendre.

L’occasion faisant le larron, Bourahima Sanou a mis à profit cette rencontre pour prêcher la paix et la cohésion sociale entre les communautés vivantes dans ce village car pour lui, « sans paix, point de développement ».

Naminata Cissé (stagiaire)

Laisser un commentaire