Village de Kimidougou/Bobo : une tentative de détrônisation du chef qui a failli tourner au drame

La tension était très vive à Kimidougou, village situé dans l’arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso, le dimanche 1er décembre 2019.

On a frôlé le pire. C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, cette tension est consécutive à une velléité de détronisation du chef dudit village par une partie de ses sujets qui se sont finalement heurtés à la résistance des partisans de ce dernier. Il l’aurait fallu dit-on, l’intervention des forces de l’ordre pour éviter l’hécatombe.

Cette tentative de détrôner le chef cache en réalité, une crise foncière qui dure depuis plus d’une année. Un certain Seydou Sanou aurait vendu 100 ha de terres à une société immobilière de la place pour une valeur de 75 millions de francs cfa.

Dans le contrat de vente, il est stipulé en effet que la société doit verser une avance de 40 millions au vendeur et une fois tous les documents signés, le reliquat (35 millions) lui sera remis.

Il se trouve que la signature du chef du village qui du reste, est hostile à la vente des terres, compte dans cette affaire. Pendant près d’un an, le vendeur poursuit en vain le chef afin qu’il appose sa signature sur le document.

Sous la pression de la société qui veut entamer les investissements sur son domaine, l’homme décide de manœuvrer pour détrôner le chef dans le but de faire introniser quelqu’un qui lui signera ses documents.

Et c’est cette intronisation qui a eu lieu le dimanche 1er décembre 2019. Face à la résistance des partisans du chef, les uns et les autres ont failli en venir aux mains. La promptitude des forces de l’ordre suite à l’appel téléphonique d’un conseiller municipal du village a permis d’éviter l’hécatombe.

Jack Koné

Laisser un commentaire