Traitement de l’information sécuritaire : L’appel du Csc

Le président du Csc

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) constate, depuis quelque temps, que le traitement de l’information sécuritaire dans certains organes de presse et sur les réseaux sociaux, est de plus en plus préoccupant. Cette situation se traduit par la publication ou la diffusion d’informations parfois erronées, non recoupées et ce, au mépris des règles éthiques et déontologiques en l’espèce.

Par le présent communiqué, le Conseil interpelle tous les acteurs médiatiques, y compris les internautes sur leur responsabilité sociale dans la publication ou la diffusion des informations de nature sécuritaire.

Le Conseil est conscient des nombreux efforts déployés par la plupart des rédactions pour la collecte, le traitement et la diffusion de l’information auprès des populations dans ces moments difficiles et les en félicite. Il exhorte les sources d’information à leur faciliter la tâche.
T

outefois, le Conseil invite l’ensemble des médias à plus de vigilance dans le traitement des informations pouvant compromettre l’action de nos Forces de défense et de sécurité (FDS) sur le théâtre des opérations et mettre à mal la paix et la cohésion sociales dans notre pays.

A l’endroit des utilisateurs/animateurs des réseaux sociaux, le Conseil les invite à la modération dans leurs déclarations et commentaires en gardant à l’esprit l’intérêt supérieur de la Nation. Le Conseil invite les uns et les autres à s’inscrire dans une dynamique de consolidation d’un pays uni.

Le Conseil supérieur de la communication sait compter sur le sens de la responsabilité de tous les acteurs médiatiques et souhaite vivement que nous œuvrions ensemble à sauvegarder la paix et à réinstaurer la quiétude dans notre pays.

Me S. Mathias Tankoano,
président du CSC

Laisser un commentaire