Toussiana : « la transparence ou pas de lotissement »

La transparence ; c’est le préalable qu’exigent des propriétaires terriens de Toussiana avant la poursuite de l’opération de lotissement qu’envisagent les autorités communales. Ils l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse animée le lundi 7 octobre 2019.

L’opération de lotissement dont il est question, remonte à 2013. Stoppée suite à la suspension des opérations de lotissement, elle serait entrain d’être poursuivi par les autorités communales actuelles de Toussiana et ce, suite à la levée de la mesure.

Pour des propriétaires terriens, la poursuite de cette opération qui, dès son entame en 2013, « a connu des irrégularités et l’absence totale de transparence », ne sera possible que si et seulement si, elle tient compte de leurs intérêts.

Dans une pétition adressée à l’autorité communale, ces derniers soulèvent un certains nombre de préoccupations dont la prise en compte faciliterait le bon déroulement de l’opération et ce, pour le « bonheur de tous ».

De ces préoccupations, l’on retient essentiellement la transparence dans le processus de lotissement ; la prise en compte des intérêts (économiques et affectifs) des résidents et propriétaires terriens ; le tracée problématique des voies et la grande superficie des réserves foncières, administratives et des espaces verts.

Alors qu’ils sont en attente de la réponse à leurs préoccupations, grande fut leur surprise selon eux, de constater que le maire a opté pour « un passage en force en recourant à des éléments de la BAC pour poursuivre l’opération».

Cette situation qui selon eux, rompt l’offre de négociation, est en porte à faux avec les dispositions de la loi qui dispose que les particuliers ont des droits sur leur patrimoine foncier . « Au nom du principe constitutionnel de l’égalité des citoyens devant la loi, nous rejetons cette approche en matière de gouvernance locale », se sont-ils offusqués.

« Nous ne sommes pas prêts à brader notre patrimoine foncier pour que des personnes mal intentionnées s’enrichissement illicitement » s’est indigné Nessan Michel Traoré, chef du village du secteur 2 de Toussiana pour qui, leur action ne consiste pas à s’opposer à l’opération de lotissement mais plutôt à exiger de la transparence.

Ainsi, exigent-ils de l’autorité communale, la preuve que ce lotissement est autorisé ; la reconstitution de la commission ad hoc en prenant en compte les représentants des propriétaires terriens ; le répertoire des propriétaires terriens y compris l’évaluation de leur superficie ; la négociation des propriétaires terriens et l’établissement du nombre de parcelles dégagées et le critère d’attribution.

« Pas de transparence, pas de lotissement à Toussiana », préviennent-ils.

Jack Koné

Laisser un commentaire