Santé : Bobo-Dioulasso a abrité le 1er colloque ouest-africain sur la mycologie

L’université Nazi Boni et le centre hospitalier universitaire Sourou Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso ont conjointement organisé à l’IRSS (institut de recherche en sciences de la santé) le mercredi 28 novembre 2018, le premier colloque sous-régional de mycologie. Environ 200 personnes venues de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la France et du Burkina Faso ont participé   à ce congrès.

Une vue des participants au colloque de Bobo-Dioulasso

« La mycologie médicale en Afrique de l’ouest : enjeux et perspectives pour une amélioration de prise en charge des mycoses » ; c’est autour de ce thème que se tient ce colloque, premier du genre à en Afrique de l’ouest.

Pour le président de l’université Nazi Boni, le Pr Macaire Ouédraogo, l’amélioration de l’état de santé des populations suggère aussi un renforcement des capacités du capital humain dans la maîtrise des questions de mycose.

Pr Sanata Pacotogo Bamba, la présidente du comité d’organisation

Selon Pr Sanata Pacotogo Bamba, la présidente du comité d’organisation, la problématique de la qualité du diagnostic en mycologie émane principalement de la faiblesse des programmes des institutions de formation supérieure du Burkina Faso en mycologie médicale et de l’absence de laboratoire dédié au diagnostic en la matière, ce qui justifient la rencontre.

Cadre d’échanges entre enseignants, chercheurs, étudiants, professionnels de la santé, ce colloque se veut donc un moyen d’amélioration de prise en charge des mycoses dans la sous-région, partant du Burkina Faso.

Wourodini Sanou

 

Laisser un commentaire