Rôle social de l’imam : 200 imams des Hauts-Bassins à l’école des valeurs sociales

L’association jeunesse musulmane Tidjania (AJMT) a organisé à Bobo-Dioulasso du 23 au 25 septembre 2019, une session de formation au profit de 200 imams. Objectif, les outiller à jouer pleinement le rôle social qui est le leur dans leurs localités respectives.

Le rôle de l’imam ne se limite pas à diriger la prière collective. L’imam dirige aussi, au plein sens du mot, une communauté de croyants dans la société. Il est donc une autorité, un conseiller de référence pour toutes leurs affaires, aussi bien religieuses que séculières. La fonction d’imam en effet, représente un modèle éthico-religieux avant d’être une profession au service de la mosquée.

C’est dans le but donc d’outiller ces derniers à jouer pleinement ce rôle « social » dans la communauté que l’association jeunesse musulmane Tidjania (AJMT) a initié cette formation au profit de 200 imams venus de 42 localités de la région des Hauts-Bassins.

La consolidation de l’esprit de cohésion, de tolérance, de dialogue interreligieux ; les valeurs morales, culturelles, spirituelles de l’imam et le respect de des parents, les devoirs moraux, civiques envers la nation ; la promotion de la paix, du vivre ensemble sont entre autres, les modules enseignés durant ces trois (03) jours aux 200 imams.

En initiant cette session de formation, l’association entend outiller les imams à être des vecteurs de ces valeurs dans leurs localités respectives. Ainsi, aura-t-elle contribué selon son président Cheick Moustapha Ouédraogo, à faire du Burkina Faso où il fait bon vivre.

La cérémonie de clôture de cette formation intervenue ce mercredi 25 septembre, a été ponctuée par une série d’allocutions, de prières, de remises d’attestations de participation.

Si l’initiative a été saluée par les participants, l’association quant à elle, entend la pérenniser afin de permettre aux imams de jouer leur rôle social en plus de la prière collective qu’ils dirigent.

Jack Koné

Laisser un commentaire