Région du Centre-Est: une vingtaine de journalistes sur les traces des réalisations du FPDCT

Afin de donner un aperçu général sur le Fonds permanent, ses acquis majeurs, ses défis et perspectives, et s’enquérir de ses réalisations, un atelier d’immersion suivi d’une sortie terrain dans la commune de Garango a été organisé le mercredi 11 septembre 2019 par le FPDCT au profit des journalistes de la région du Centre-Est.

La ville de Garango a bénéficié de la par part du FPDCT, une auto-gare

Premier du genre dans la région, le présent atelier d’immersion, aux dires du secrétaire général de la région Abdoulaye Bassinga, se veut un cadre pour outiller cette vingtaine de journalistes de la région à avoir un aperçu sur le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT).

Après avoir suivi les différentes communications, les journalistes ont eu droit à une visite terrain qui leur a permis de constater de visu certaines réalisations du Fonds permanent dans la région.

Engagé depuis 2009 pour un développement à la base, le Fonds a octroyé aux collectivités territoriales de la région du Centre-Est près de 6 milliards de francs Cfa pour la réalisation des projets marchands et non marchands et des infrastructures éducatives, sanitaires, économiques entre autre, à en croire M. Bassinga.

Ainsi, la commune de Garango a bénéficié de l’accompagnement du Fonds pour la réalisation d’un certains nombre de projets. Il s’agit notamment du projet de construction de 12 boutiques de rue et d’une cafétéria dans la ville de Garango à hauteur d’environ 23 millions de francs Cfa, de la construction d’un centre d’entrepreneuriat féminin au secteur 7 de Garango d’une valeur de 22 000 626F Cfa dans l’objectif d’améliorer la situation économique des femmes de la collectivité par la création d’un cadre approprié à la commercialisation de la bière locale (dolo).

Aussi, la ville de Garango a bénéficié de la construction d’une auto-gare au profit de la commune pour un coût de plus de 8 millions de francs Cfa. Afin de contribuer à accroitre l’offre de sécurité et la qualité du service municipal à la mairie de Garango, le Fonds permanent a déboursé plus de 21 millions de francs Cfa pour la construction d’un bâtiment administratif au profit de la police municipale. 

A entendre Bia Adamou Drabo, chef d’agence régional du FPDCT, l’objectif de l’atelier était de montrer les réalisations du Fonds aux professionnels des médias de la région du Centre-Est.

Et cette démarche a été appréciée par les participants. ‹‹Cet atelier m’a permis d’abord d’appréhender même la notion du Fonds. Je voyais les réalisations du Fonds mais définir concrètement ce Fonds, je n’en étais pas capable. Cet atelier était bien approprié et comme c’est un début de collaboration avec les média de la région, de plus en plus, je crois que nous connaitrons mieux le FPDCT. Les différentes communications nous ont permis aussi de nous familiariser avec la notion de la décentralisation››, s’est réjouit Adama Sorgho, chef de programmes de la radio Bagrépole Fm, par ailleurs président de l’Association des journalistes et communicateurs de la région du Centre-Est.

Pour  Kodjo Stéphane Agnigbagno, directeur de la radio LPC Tenkodogo, cette initiative est louable. ‹‹Nous nous sommes rendus compte qu’effectivement, le Fonds permanent a permis de réaliser beaucoup de projets. Les infrastructures que nous voyions sur le terrain, nous nous disions que ce sont des réalisations de la commune mais nnous ne savions pas que c’était le fonds qui financé. Cette sortie nous a permis de savoir que ces œuvres du Fonds ont permis aux communes de réaliser certaines infrastructures. Cette initiative est donc louable››, a-t-il martelé.

Un bâtiment administratif construit au profit de la police municipale de Garango par le FPDCT. 

Il a indiqué que sa principale inquiétude était de savoir comment les fonds sont mis à la disposition des communes mais, cet atelier lui a permis d’avoir des réponses appropriées. ‹‹Autre inquiétude aussi était de savoir si les communes n’utilisent pas ces fonds à d’autres fins mais, les explications de la commission technique du Fonds nous ont permis de comprendre qu’il y a vraiment un suivi rigoureux qui permet de suivre ces réalisations›› s’est réjouit M. Agnigbagno.

Cet atelier d’immersion a été une occasion pour les journalistes de relever quelques préoccupations par rapport aux interventions du Fonds au niveau des régions. Et M. Drabo de répondre que, ‹‹un atelier sera organisé pour faire une compilation de toutes les préoccupations soulevées par ces professionnels de médias››. 

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

Laisser un commentaire