Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA) : Plus de 190 micro-projets financés

Près d’un an après sa mise en œuvre, le Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA) a accompagné financièrement et techniquement plusieurs producteurs qui interviennent dans les filières riz, sésame, niébé et oignon. Le projet a financé plus de 190 micro-projets dans cet élan. Les agents régionaux et provinciaux du PAPFA étaient en atelier ce jeudi 10 octobre 2019, pour une escale d’auto évaluation.

Lancé en 2018 par le gouvernement burkinabè et ses partenaires, pour une durée de 6 ans, le PAPFA intervient dans trois régions du Burkina Faso: la Boucle du Mouhoun, les Cascades et les Hauts Bassins.

Cet atelier d’auto-évaluation se voulait une occasion « entre techniciens pour se parler franchement, pour voir les acquis et les insuffisances des projets», selon Julien Ouédraogo, directeur régional, en charge de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles de la région des Hauts-Bassins. Et tout ceci, dans l’optique de corriger et mieux entamer la deuxième année.

Pour Julien Ouédraogo,  Il y a beaucoup d’acquis dans l’exécution du PAPFA ; certains ont été financés à hauteur de plus de 800 millions de FCFA.
Des réflexions ont été menées sur le renforcement des organisations des filières, et sur la professionnalisation des micro-entreprises rurales au cours de cet atelier qui a vu également des recommandations formulées.

Des recommandations qui vont certainement permettre à tous les acteurs intervenant dans le projet d’élaborer des plans de suivi et de programmation pour les activités de 2020.

Cet atelier d’auto-évaluation se voulait une occasion «entre techniciens pour se parler franchement, pour voir les acquis et les insuffisances des projets»

Et pour l’élaboration de ces plans d’actions à venir, le PAPFA compte faire les programmations avec les bénéficiaires pour une véritable inclusion, a indiqué Issa Koadima, le chef d’antenne de l’unité de coordination régionale du projet à Bobo-Dioulasso.

Pour 2020, le directeur régional, en charge de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles de la région des Hauts Bassins, note qu’il y a plus de 106 sites d’aménagement déjà planifiés dont 61 bas-fonds et 55 sites maraîchers. Julien Ouédraogo ajoute que c’est plus de trois milliards de F CFA qui seront mobilisés pour apprêter ces sites.

Il faut le savoir que, le PAPFA, le Projet d’appui à la promotion des filières agricoles, vise à réduire la pauvreté, à stimuler la croissance économique dans ses zones d’intervention, à améliorer durablement la sécurité alimentaire et aussi a améliorer les revenus des exploitations agricoles.

Wourodini Sanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *