Mévente des huiles produites à Bobo : Le député Moussa Zerbo accuse le gouvernement

Moussa Zerbo dans une huilerie

Le lundi 24 décembre 2018, le député Moussa Zerbo a sillonné quelques unités de production d’huiles alimentaires à Bobo-Dioulasso pour dit-il, constater de visu les difficultés qu’elles rencontrent.

Aux pas de courses, le député Moussa Zerbo a visité au total 6 unités. A chaque étape, les mêmes problèmes : La mévente qui a pour conséquences l’arrêt de la production à certains endroits.

Cette situation selon les promoteurs, est le fait de l’inondation du marché par des huiles importées de façon « frauduleuse ».

Cette tournée a permis au député de s’enquerir des difficultés des huileries

Et Moussa Zerbo de s’en prendre au gouvernement qui selon lui, n’a pas respecté ses engagements vis-à-vis de ces unités industrielles. « Le premier ministre a pris l’engagement ferme de faire en sorte que dans nos administrations, nos cantines scolaires, on ne consomme que des huiles produites chez nous. Quand on constate que ces propos ne sont pas traduits en actes, il ya lieu d’interpeller le ministre du commerce pour qu’il puisse tenir sa parole. Les industriels ont produit en tenant compte de la demande nationale. Si cette huile n’est pas achetée pour être mis à la disposition de nos populations, il ya véritablement un problème. Il y a donc lieu qu’on agisse le plus rapidement possible car déjà, certaines unités sont dans de sérieuses difficultés et ce sont des emplois qui sont menacés» a-t-il indiqué.

Des stocks d’huiles dans les magasins

Pour lui, il faut agir pour sauver ces unités, donc les emplois des populations qui tirent leurs pitances quotidiennes des activités que ces unités génèrent. Pour sa part, il n’entend pas croiser les bras. « Moi je vais mener le plaidoyer au niveau de la représentation nationale afin qu’ont puisse entreprendre des actions à l’endroit de l’exécutif. S’il le faut, nous allons ouvrir une mission d’information auprès de ces industries pour mieux comprendre » a-t-il dit.

Du reste, le député pense que le gouvernement, s’il veut sauver le tissu industriel de Bobo-Dioulasso notamment les huileries, doit prendre des décisions « courageuses ». « Comme d’autres pays de la sous-région l’ont fait, le Burkina peut aussi interdire de façon temporaire, l’entrée des huiles importées sur le territoire juste le temps d’évacuer les stocks d’huiles produites au niveau national » préconise-t-il.

Madi

Une pensée sur “Mévente des huiles produites à Bobo : Le député Moussa Zerbo accuse le gouvernement

Laisser un commentaire