Meeting de la coalition « Famu » à Houndé : « on veut profiter de l’argent de notre or »

La coalition FAMU a organisé un meeting le vendredi, 30 août 2019 à Houndé. Le but de cette rencontre d’échange est d’exiger de la société minière Houndé Gold Opération le paiement intégral du fonds minier pour le développement local dont la société à obligation de faire. C’était en présence de plusieurs membres et sympathisants de la coalition.

Lanou Gnihanlo est le porte-parole de la coalition FAMU, initiatrice de ce meeting

« Non à la déduction » ; « on veut tout notre argent » ; « on veut profiter de l’argent de notre or » ; « Nan lara an sara ! Anti la, Nan ma sa » ; c’est autant de slogans qui ont émaillé le meeting de la coalition FAMU de Houndé contre la société Houndé Gold Opération.

Cette société minière implantée dans cette localité refuserait selon la coalition de payer le fonds minier pour le développement local auquel elle est astreinte. En effet, selon le premier porte-parole de la coalition FAMU, Lanou Gnihanlo, Houndé Gold Opération n’a jamais versé un seul centime à la commune de Houndé comme fonds minier pour le développement local depuis le début de son exploitation en novembre 2017. « Rien que pour les deux mois d’exploitation de l’année 2017, la société Houndé Gold Opération a produit 1902 kg d’or. De ce fait, elle nous devait rien que pour 2017, 431 millions de FCFA environ. Ce que la société n’a pas fait sans compter 2018 et les mois déjà écoulés de 2019. Toute chose que nous trouvons inadmissible » s’indigne le porte-parole de la coalition.

Exigeant le paiement sans condition et sans déduction des coûts des réalisations déjà faites par la société, Lanou Gnihanlo se réfère au nouveau code minier (loi 036-15/CNT du 26/06/2015 portant code minier au Burkina Faso) dont l’article 26 fixe le fonds minier pour le développement local à 1% du chiffre d’affaires mensuelles hors taxes des sociétés d’exploitation minière. Toute chose que Houndé Gold Opération refuse de payer encore que cette société décide de déduire de ce fonds la valeur de ses investissements antérieurs.

Ce qui n’est pas du goût de la coalition FAMU car souligne-t-elle, ces réalisations s’inscrivent dans le cadre de leur responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Lanou Gnihanlo précise que cette idée de déduction résulte d’un accord secret signé par le ministre en charge des mines avec les sociétés minières.

Les populations exigent le paiement intégral du fonds minier pour le développement local par Houndé Gold Opération

C’est ce, pour quoi la coalition s’insurge pour que le code minier soit respecté par la mine en payant intégralement sans déduction, le fonds minier pour le développement local. Elle souligne que si son appel n’est pas entendu à l’issu du meeting, d’autres actions seront engagées telles une marche sur la mine le 16 septembre suivi de sit-in incessant si rien n’est fait par la suite.

Lanou Gnihanlo qui décline la plateforme revendicative de la coalition en 19 points, Houndé Gold Opération doit se servir de l’exemple de la société minière SEMAFO qui aurait déjà renoncé au principe de la déductibilité.

Pour la coalition, la balle est donc dans le camp de la société et elle doit la jouer au goût de la communauté sinon « la lutte pour le paiement du fonds minier pour le développement local ne fait que commencer ». « Il appartient donc à la société de faire la bonne option ou elle dégage », prévient la coalition.

Abdou Sanon

Laisser un commentaire