Levée de fond pour la réhabilitation de la mairie de Bobo : Plus 45 millions de francs Cfa collectés sur 400 millions pourvus

Le maire a donné le top de départ de la campagne de mobilisation des fonds

Le comité de réhabilitation de la mairie centrale de Bobo-Dioulasso a initié une soirée de levée de fond pour la réhabilitation de la mairie centrale de Bobo partie en fumée lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Au cours de la soirée, qui a eu lieu le vendredi 11 janvier 2019 à la maison de la culture Anselme Titiama Sanon, le comité a mobilisé plus de 45 millions de francs Cfa sur les 400 millions qui sont recherchés.

Près de 3 millions en liquidité, 11 millions en chèques et 32 millions en souscription, soit un total de quarante-cinq millions huit cents quatre-vingt-huit mille francs Cfa (45.880.000f Cfa), c’est le montant recueilli par le comité de réhabilitation de la marie centrale de la commune de Bobo.

Les organisateurs s’attendaient à mieux car c’est un montant loin des attentes, qui sont estimées à 400 millions de francs Cfa. Cela pourrait s’expliquer par la faible mobilisation des fils et filles de la ville de Sya à cette soirée de collecte. Un constat déploré d’ailleurs par le maire de la commune de Bobo qui l’a fait savoir à l’assemblée.

Le comité selon son président Mamadi Camara, va multiplier les initiatives en vue de collecter le montant recherché

Toutefois, le comité de réhabilitation pourrait compter sur les opérateurs économiques et les sociétés et entreprises de la ville de Sya fortement mobilisés et sur un collectif d’artistes bobolais qui a composé un album de 11 titres dont une partie des retombées financières sera consacrée à la réhabilitation de la mairie.

Les travaux de réhabilitation de la mairie centrale de Bobo sont estimés à 1 milliard 400 millions de francs Cfa.

Le conseil municipal a déjà inscrit au budget communal 2019, la somme de 1 milliard de francs Cfa.

Rappelons que lors de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, la mairie de Bobo avait été prise à partie par des manifestants. Le maire Boureima Sanou a profité de l’occasion pour sensibiliser la jeunesse de Bobo pour que plus jamais, elle s’en prenne aux édifices publics quelle que soit la situation qui se présentera.

Sotouo Justin Dabiré

Laisser un commentaire