Le PDIS offre 4 châteaux d’eau à 4 villages des populations délocalisés

Grace à ces infrastructures, l’eau potable…

Le programme intégré de la vallée de Samendéni (PDIS) a réalisé sur les sites d’accueil des populations délocalisées, des châteaux d’eau communément appelés Adduction d’Eau Potable Simplifié (AEPS). Ces réalisations entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan de gestion environnemental et social (PGES). Le vendredi 18 janvier 2019, quatre villages ont reçu officiellement les clés de leurs AEPS lors d’une cérémonie organisée à Djifoulma, localité situé dans la commune rurale de Karangasso Sambla.

C’est dans une joie festive que les populations de Mangafèsso, Banakorosso, Koumbadougou et Djifoulma ont reçu les clés de leurs AEPS. A travers ces réalisations, le PDIS entend soulager les « souffrances » des populations des sites d’accueil qui rencontraient des difficultés en matière d’eau potable.

……coule désormais dans ces 4 villages pour le bonheur…

Ces châteaux d’eau portable viennent résoudre les problèmes d’eau potable auxquels faisaient face les populations de ces localités délocalisées. « Enfin ! C’est un ouf de soulagement pour nous les femmes. Il y a problèmes d’eau certes, mais nous les femmes, sommes les principales concernées. Avec ces ouvrages, c’est la fin de notre calvaire » a affirmé la représentante des femmes.

Fièdi Hakiékou, chef de service environnement et social du PDIS, représentant le coordonnateur du PDIS à la cérémonie de remise des clés, invite les bénéficiaires à faire bon usage des ouvrages afin que les problèmes d’eau dit-il, soient définitivement résolus sur les sites d’accueil.

…..des populations

Le maire de la commune rurale de Karangasso sambla, Abdouramane Ouattara a quant à lui salué l’action du PDIS pour ces ouvrages qui selon lui, vont contribuer à fournir de l’eau potable à une population estimée à 7000 ménages.

Toutefois, il a rassuré les donateurs de l’engagement du conseil municipal à œuvrer auprès des populations bénéficiaires pour la bonne gestion des ouvrages. « Nous allons échanger avec les populations pour nous accorder sur les modalités de gestion des ouvrages » a-t-il fait savoir

Ces 4 châteaux d’eau ont coûté au PDIS, la somme de 331 210 660F Cfa.

Sotouo Justin Dabiré

Laisser un commentaire