Icop : pour promouvoir la transparence dans la commande publique

L’initiative pour la transparence et l’efficacité de la commande publique (Icop) est une nouvelle structure associative qui vient de voir le jour à Bobo-Dioulasso dans la capitale économique du Burkina Faso. Elle a présenté à la presse ce vendredi 08 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso.

Contribuer à l’efficacité de la commande publique à travers la promotion de la transparence des procédures d’acquisition des biens et services, c’est l’objectif de cette structure.

A travers cette conférence de presse, il s’est agit pour les responsables de l’Icop de présenter la structure à l’opinion. Les raisons de la création de l’Icop, sa vision, son but, ses objectifs, son organisation ainsi que ses moyens d’action, tout a été passés au peigne fin.

Organisation « apolitique et à but non lucratif », l’Icop intervient dans le domaine de la commande publique. Elle veille à la bonne gouvernance et à la transparence dans les procédures de passation des marchés publics au Burkina Faso.

Du reste, la création de cette structure selon ses responsable, est parti d’un constat à savoir la persistance des mauvaises pratiques dans la commande publique marquées par la corruption, les mauvaises exécutions des prestations, les lourdeurs dans les procédures en matière de commande publique et ce, malgré « les mesures censées y remédier ».

Yé Drissa, président de l’Icop

« L’absence de la transparence est l’un des facteurs explicatifs majeurs de ces mauvaises pratiques qui impactent sur l’efficacité de la commande publique. Convaincus que l’amélioration de la performance du système national de la commande publique passe par le renforcement de la transparence dans le processus d’acquisition des biens et services, gage de l’efficacité de la commande publique ; nous avons décidé de contribuer à l‘accroissement de la performance du système national de la commande publique en prenant l’initiative d’agir par la réflexion et l’action » a justifié Yé Drissa, président de l’Icop.

Pour y parvenir, l’Icop entend selon les responsables, créer un espace de réflexion sur la commande publique ; promouvoir les bonnes pratiques et les valeurs de bonne gouvernance en la matière  et susciter le contrôle citoyen sur la commande publique.

Organisée en conseil d’orientation stratégique (COS) ; comité exécutif national (CEN), comité exécutif local (CEL) et en secrétariat technique (CT), l’Icop, pour atteindre son objectif, va aussi selon ses responsables, nouer des relations de partenariat avec d’autres intervenant dans le même domaine comme l’Arcop (autorité de régulation de la commande publique), l’Asce-Lc (autorité supérieur de contrôle de l’état et de lutte contre la corruption).

Jack Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *