Hauts-Bassins : cette région qui peut à elle-seule, « nourrir tout le Burkina »

La région des Hauts-Bassins peut, à elle-seule, nourrir tout le Burkina Faso. C’est du moins ce qu’a confié Célestin Koussoubé, président du conseil régional des Hauts-Bassins au nouvel ambassadeur de la France au Burkina Faso Luc Hallade, en visite dans les locaux du conseil régional ce mardi 1er octobre 2019.

Décryptant les potentialités économiques, Célestin Koussoubé a signifié à son hôte du jour que de la région des Hauts-Bassins peut, à elle-seule, nourrir « tout le Burkina ». « Nous sommes une grande région productrice de céréales, de fruits, de légumes et autres » a-t-il martelé.

Développer l’agriculture dans cette région qui bénéficie de conditions favorables, c’est faire un pas vers le développement du pays selon lui. « Les conditions pour le développement de l’agriculture sont réunies dans notre région car nous faisons parti des régions les plus arrosées du pays » a-t-il appuyé.

Du reste, le conseil régional des Hauts-Bassins qui a compris cela, dit avoir mis l’agriculture au cœur de son plan régional de développement (PRD). Engagé dans cet élan, Célestin Koussoubé dit être freiné par le manque de moyens, surtout financiers; la région ne disposant pas de régie de recettes. « Le budget de la région est composé de 1,5% des recettes des différentes communes la composant, plus une contribution de l’état » a-t-il expliqué.

Au cours des échanges qui ont duré une trentaine de minutes, le président du conseil régional et le diplomate français, qui visite la région (Bobo-Dioulasso) pour la première fois, ont échangé sur l’historique de la création des régions au Burkina Faso ainsi que leur fonctionnement ; la sécurité au niveau de la région ; les potentialités économiques de la région ; la coopération entre les Hauts-Bassins et la Région Rhône-Alpes en France qui dure depuis 2004.

L’on retient aussi de ces échanges que ce partenariat avec la Région Rhône-Alpes en France a permis le financement de plusieurs projets pour un montant estimé à 2,5 milliards de francs cfa et ce, sans compter les appuis techniques dont a bénéficié la région des Hauts-Bassins.
C’est un ambassadeur qui repart avec une idée un peu plus claire de la matière dont fonctionne la région au Burkina Faso.
Toutefois, souhaite-t-il prospères, les relations de partenariat entre la France et le Burkina Faso, notamment celles entre les Hauts-Bassins et la Région Rhône-Alpes qui ont contribué à la construction du siège du conseil régional des Hauts-Bassins.

La région des Hauts-Bassins représente 10% du territoire national selon Célestin Koussoubé. Le conseil régional, chargée de la planification et de la coordination des actions de développement de la collectivité, compte 78 conseillers régionaux dont 6 femmes.

Jack Koné

Laisser un commentaire