FPDCT : les administrateurs sur les traces de projets financés dans les Hauts-Bassins

L’atelier d’immersion au profit des administrateurs du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) tenu à Bobo-Dioulasso du 29 au 31 août 2019 a été couronné par une sortie terrain. Cette sortie vise à permettre à ces derniers de toucher du doigt les projets financés par le fonds. Cette visite a concerné des réalisations faites dans les communes rurales de Bama et de Dandé. C’était le 31 août 2019.

Une infrastructure marchande financé par le FPDCT à Bama

Permettre aux administrateurs de toucher du doigt les réalités de financement de projets par le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) au profit de collectivités Territoriales dans la région des Hauts-Bassins ; c’est le principal objectif de cette sortie terrain organisée par la direction générale de l’institution.

Du site du futur siège de l’Agence Régionale de l’institution aux étales réalisées au marché de Bama en passant par des boutiques au marché de Dandé, le CEG à Samandeni, les boutiques de rue à Bama ; cette sortie terrain qui fait suite à l’atelier d’immersion organisé au profit des administrateurs du Fonds, a permis à ces derniers de s’imprégner de la réalité sur le terrain.

Pour le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama, c’est une satisfaction car dit-il, « nous sommes maintenant au même niveau d’information avec les administrateurs après les 48 heures d’atelier d’immersion qui a constitué la phase théorique et la sortie terrain, les a permis de toucher du doigt quelques réalisations du Fonds au profit de collectivités territoriales de la région des Hauts-Bassins ».

Il souligne que cette activité organisé est un devoir pour la direction générale de rendre compte aux administrateurs afin que ceux-ci puissent mieux s’imprégner des réalités du Fonds en vue de mieux l’accompagner. « Nous au niveau de la direction générale, nous comptons beaucoup sur les administrateurs et nous avons décidé de ne pas faire un pas sans le conseil d’administration. Et cela parce que chacun de nos pas doit être accompagné par le conseil d’administration » a-t-il ajouté.

Au regard de l’importance du rôle que joue l’institution, le directeur général plaide pour une augmentation des fonds alloué celle-ci qui, selon lui, va actuellement de 6 à 10 milliards de FCFA. Toute chose qui souligne-t-il, permettrait d’aider à reproduire un développement identique à la base.

Une vue du CEG à Samandeni financé par le FPDCT au profit du conseil régional des Hauts-Bassins

Du reste, le président du conseil d’administration du FPDCT, Jean Noël Savadogo a marqué sa pleine satisfaction du fait de la qualité de l’atelier d’immersion qu’il juge « au-delà des attentes ». Il s’est également réjoui de la qualité et de l’importance des projets réalisés. Pour ce faire, il a rassuré la direction générale du FPDCT du soutien continu du conseil d’administration dans l’opérationnalisation des orientations stratégiques à elle soumise.

Notons que les infrastructures visitées à Dandé et à Bama ont été réalisées les uns pour le conseil régional des Hauts-Bassins et les autres pour les deux communes rurales concernées.

Abdou Sanon

Laisser un commentaire