Festico 2019 : Les festivités officiellement ouvertes

Les festivités de la 3ème édition du festival de Danse et de Musique Traditionnelles de Colsama (Festico) ont été officiellement lancées dans la nuit du jeudi 21 février 2019 sur l’esplanade du stade Aboubacar Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso.

Organisé par l’association « Woka-Kuma » en partenariat avec l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso, ce festival se veut être une tribune de l’expression culturelle et artistique burkinabè.

Ses objectifs sont entre autres, créer et renforcer les conditions nécessaires à l’épanouissement des capacités créatrices dans le secteur des arts vivants, amener la jeunesse à s’approprier les valeurs culturelles et artistiques de la danse et de la musique traditionnelles dans toutes ses dimensions et sensibiliser les collectivités locales sur l’importance de leur rôle dans la promotion culturelle et artistique ainsi que dans la valorisation de l’apport des artistes dans le développement local.

« Les expressions Culturelles et Artistiques au service du développement local », c’est le thème de cette 3ème édition du festico, placée sous le patronage du Président du Conseil Régional des Hauts-Bassins Célestin Koussoubé les co- parrainage du ministre des Affaires Étrangères Alpha Barry et du maire de la commune de Bobo Bourahima Sanou.

Débutée depuis le 20 février dernier, cette édition du festico qui se tient jusqu’au 24 du même mois, a au programme, des activités comme un panel sur le thème, une animation scolaire, des soirées culturelles, une rue marchande et des parties de danse de masques.

Conformément aux missions de l’association qui sont entre autres la promotion du brassage culturel entre les peuples, des festivaliers sont venus de divers horizons comme l’Allemagne, le Mali, la Belgique.

Si Célestin Koussoubé rassure de sa disponibilité à accompagner le festival, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso Bourahima Sanou quant à lui, a signifié de cette initiative qu’il salue d’ailleurs, rentre en droite ligne de la vision du conseil municipal de Bobo-Dioulasso qui est de faire de la culture, le levier de développement de la commune.

Jack Traoré

Laisser un commentaire