Etudiants de la cité universitaire de Belleville/Bobo : « les mieux logés au Burkina »

Les étudiants de la cité universitaire de Belleville à Bobo-Dioulasso sont les mieux logés au Burkina. C’est du moins ce que pense Siaka Sanogo, nouveau directeur du centre régional des œuvres universitaires de Bobo-Dioulasso (Croub) qui du reste, dit être engagés sur plusieurs chantiers dans la perspective d’offrir d’avantage aux étudiants, de meilleures conditions sociales dans des domaines comme la restauration, l’hébergement, la santé et le sport.

Arrivé à la tête du centre régional des œuvres universitaires de Bobo-Dioulasso (Croub) depuis le 7 mai dernier, Siaka Sanogo entend poursuivre l’œuvre de son prédécesseur.

Conformément aux missions du centre national des Œuvres universitaires (Cenou), l’homme dit être engagé sur plusieurs chantiers en lien avec l’amélioration des conditions de vie des étudiants de l’université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso.

« La qualité dans la restauration, notre combat de tous les jours »

Sur le plan de la restauration qui représente « 80% » des activités du Cenou, le nouveau directeur du Croub dit s’inscrire dans la dynamique de la qualité au quotidien : « Notre combat au quotidien, c’est d’offrir aux étudiants des repas dans de meilleures conditions d’hygiène possibles».

C’est ce qui justifie d’ailleurs selon lui, la construction d’un restaurant R+1 au niveau de la cité universitaire de Belleville, au secteur 29 de la ville de Bobo-Dioulasso qui bientôt, va ouvrir ses portes.

En plus de la cité universitaire de Belleville où il y a 2520 étudiants à nourrir régulièrement, il ya aussi d’autres restaurants comme Nasso avec 1000 plats/jour et l’INSSA avec plats 800/jour. Outre ces restaurants, il ya deux annexes que sont l’institut Maranathan et le secteur 22 où il faut régulièrement servir le repas.

Au niveau des restaurants tout comme des annexes, le nouveau directeur du Croub ne doute aucunement de la qualité des repas servit aux étudiants. Ce qui complique cependant ce service (la restauration des étudiants) selon lui, c’est le nomadisme des étudiants dans la ville de Bobo-Dioulasso compte tenue du manque d’infrastructures au niveau de l’UNB qui se trouve obliger de louer des bâtiments à travers la ville.

« Les étudiants de Belleville sont les mieux logés…  »

Autre gros chantier du Croub, le logement. A ce niveau, le directeur a indiqué qu’en plus des trois pavillons existants à Belleville avec une capacité de 1500 lits, viennent s’ajouter deux autres de 1008 lits qui seront inaugurés courant novembre 2019. Ce qui fera au total, 2520 étudiants à logés à ce niveau.

Une vue de la cité universitaire de Belleville

Côté hygiène et assainissement, le directeur se veut rassurant : « Quand un étudiant n’est pas dans les conditions favorables, il est claire qu’il va toujours se plaindre et cela est normal. Nous travaillons donc régulièrement de sorte à garder leurs chambres propres avec toutes les commodités possibles comme l’eau, l’éclairage etc..».

Quant à la cité universitaire de Nasso construite en 1995, le directeur a annoncé sa fermeture temporaire afin d’y mener des travaux de réfection car les bâtiments dit-il, sont vétustes. « Les travaux de réfection concerne les trois (03) pavillons, le foyer, l’infirmerie et la direction » a-t-il précisé avant de signifier que les travaux devront durer au moins 3 mois pour le premier lot qui concerne le « bâtiment B ».

De la baisse du prix du lit de 3000fcfa à 1500 fcfa exigée par les étudiants, le directeur ne semble pas être de cet avis.

Pour le directeur, le prix du lit a été fixé par le conseil d’administration au regard de la qualité des bâtiments y compris les commodités qui seraient les meilleures par rapport aux autres cités. «  A Belleville, ils ont des armoires, des tables d’étude, des toilettes propres, une ventilation. Vraiment, le cadre est agréable. Je crois que c’est au regard de tous ces commodités que le Conseil d’administration a estimé qu’on pouvait fixer le prix du lit à 3000 fcfa » a justifié le directeur pour qui, les étudiants de la cité universitaire de Belleville sont les « mieux logés au Burkina ».

La santé et le sport ne sont pas en reste…

La santé et le sport sont d’autres aspects où le Cenou selon le directeur du Croub, ne lésine pas sur les moyens en vue d’améliorer l’offre de santé des étudiants ; le transport étant désormais confié à la Sotraco.

« Côté santé, il y a beaucoup d’efforts à faire à ce niveau. Nous avons de ce fait, bénéficié de la part du gouvernement un centre de santé qui permettra de réaliser des examens de radiographie et biologiques. Ce qui est intéressant est que le centre a été doté d’un appareil pour les soins bucco-dentaires » a-t-il précisé avant de déplorer le manque de personnel pour le centre de santé.

Pour remédier à cela, des mesures sont prises à en croire le directeur du Croub : « Nous avons signé des conventions avec le Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS), la direction régionale de la santé, l’infirmerie du camp militaire, le district sanitaire de Dô pour qu’ils nous appui en personnel afin que nous puissions apporter un plus à l’offre de santé aux étudiants ».

Engagé dans la dynamisation de l’activité sportive afin que les étudiants puissent, en plus des cours, développer un esprit saint dans un corps saint, le directeur qui annonce aussi un centre d’écoute pour permettre aux étudiants qui, dit-il, sont sexuellement actifs, d’avoir des informations sur certains maux y afférents entre autres.

Pour le directeur, des efforts sont consentis par les gouvernants en vue d’offrir aux étudiants, de meilleures conditions de vie. Cependant, déplore-t-il que certains étudiants n’aient pas à l’esprit, l’entretien de leur cadre de vie.

En tout cas si l’on tient aux conditions sociales, l’année académique 2019-2020 devrait selon lui, se passer à Bobo-Dioulasso sans la moindre grève car dit-il, toutes les dispositions sont prises en vue d’offrir aux étudiants de meilleures conditions sociales afin qu’ils puissent prendre les cours à tête reposée.

Jack Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *