Député Rasmané Ouédraogo : « Nous attendons que la direction du parti prenne ses responsabilités »

Le député Rasmané Ouédraogo et ses partisans ne reconnaissent pas le nouveau bureau de la section provinciale du Houet du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), dirigé par Olivier Sanou. Ils sont allés perturber la tenue d’une rencontre d’information organisée par celui-ci dans l’après-midi du mardi 20 novembre 2018, au siège du parti à Bobo-Dioulasso. Le député Rasmané Ouédraogo s’explique :

«  C’est un bureau qui voulait faire un passage en force. En tant que secrétaire général adjoint de la section provinciale, chargé à l’organisation, je n’ai même pas été impliqué dans l’organisation de cette assemblée générale. C’est pour cela que quand ils nous ont invités à nous asseoir en tant que BPN et député, j’ai rejeté l’offre parce que je ne vais pas valider quelque chose qui n’est pas validable (sic). C’est pour cela que vous avez constatez ce qui est arrivé ce soir ».

Que faire donc ? En tout cas le député attend que la direction du parti prenne ses responsabilités : « Nous attendons que la direction du parti prenne ses responsabilités ». Et d’ajouter : « depuis longtemps, on est en train de parler. La direction avait d’ailleurs demandé de surseoir à toute activité politique. Cela n’a pas été entendu. Ce sont les vrais militants du MPP qui ont dit Non à cette forfaiture ce soir qui d‘ailleurs, ne passera pas ici ».

Quant à la manière de protester, le député rejette la balle de l’autre qu’il prend pour responsable de la situation : « Ce sont des militants de bonne foi qui sont venus ici. La violence était de leur côté car se sont eux qui ont fait venir des gros-bras pour nous frapper. Nous, nous sommes venus en tant que militants honnêtes et sincères ».

Le député et ses partisans ne reconnaissent pas le bureau d’Olivier Sanou. « Nous ne connaissons pas de nouveau bureau ici. Nous ne reconnaissons que l’ancien bureau de la section provincial du Houet ».

Madi 

Laisser un commentaire