Csps du secteur 29 Bobo: Le cri du cœur du Coges

Les membres du Coges et les officiels après leur installation

Le Centre de santé et de promotion sociale (Csps) du secteur 29, dans le quartier Belleville de Bobo fait face à un déficit criard en besoin d’eau, en électricité et en matériels médicaux. Le Csps n’a pas de clôture et partage ces lieux avec certains animaux domestiques. Face à cette situation, le bureau du Coges installé le jeudi 27 décembre 2018 plaide pour un accompagnement des personnes de bonne volonté.

Fort de 7 personnes, les membres du bureau du Coges du Csps du secteur 29 à Belleville ont été installés par le premier adjoint au maire de l’arrondissement 7 de Bobo. Charles Sanon a invité le nouveau bureau dirigé par Issouf Sankara au dynamisme et à l’écoute de la population afin d’accompagner le personnel de ce centre de santé.

Issouf Sankara, le nouveau président du Coges du secteur 29 Belleville se fixe trois priorités pour réussir sa mandature. Il s’agit de doter le Csps d’eau. En effet, le Csps ouvert depuis 2011 fait face à un manque criard d’eau. Ce qui complique le travail du personnel sanitaire selon Issouf Sankara. « Nous payons l’eau pour travailler » affirme le chef de service santé de Csps de Belleville.

Issous Sankara, président du nouveau bureau Coges

Aussi, le nouveau Coges du Csps de Belleville veut doter le centre de santé d’électricité. Le troisième défi du bureau entré est la clôture du Csps. A ces trois défis, le nouveau bureau du Coges adjoint le manque d’incinérateur et autres matériels médicaux.

Face donc à ces difficultés, Issouf Sankara en appelle à l’aide des personnes de bonnes volontés afin que le Csps soit à mesure d’assurer la santé de la population du secteur 29 à Belleville.

Avant de passer la main au nouveau bureau, le bilan moral et le bilan financier ont été présentés par le bureau sorti.

Sotouo Justin Dabiré

Laisser un commentaire