Conte : La maison de la parole pour la professionnalisation des acteurs

             En pleine formation

L’association « la maison de la parole » veut professionnaliser le conte en particulier et l’art du récit en général. Elle organise de ce fait, dans le cadre de la mise en œuvre de son projet intitulé « l’art de conter », une formation à l’intention de 15 jeunes conteurs de la ville de Houndé du 18 au 23 février 2019.

Renforcer les capacités techniques de 60 jeunes conteurs de quatre régions du Burkina Faso, c’est l’objectif visé par ce projet porté par l’association « la maison de la parole » et financé par le fonds pour le développement culturel et touristique (FDCT).

Débuté dans la région du plateau central en Mai 2018, ce projet qui ambitionne de professionnaliser 60 conteurs couvre en plus du plateau central, les régions de la boucle du Mouhoun, des Cascades, des Hauts-Bassins. « A travers cette formation, nous cherchons à professionnaliser les conteurs » a indiqué l’administrateur général de l’association Abdoulaye Ouattara.

Pendant 5 jours, 15 jeunes conteurs de la ville de Houndé seront formés sur des modules comme « le conte initial », « la mise en bouche » et « les techniques de conte ».

A l’issue la formation, 05 d’entre eux seront retenus pour la suite de l’aventure. « A la fin de la formation, les participants seront évalués et 5 d’entre eux seront sélectionnés pour participer à une autre formation de haut-niveau qui se tiendra à Bobo-Dioulasso » a indiqué le formateur Etienne Kwamé Koffi.

Après Houndé, ce sera l’étape de la boucle du Mouhoun (3ème étape) et de la région des Cascades (4ème étape).
La formation a été positivement appréciée par les participants qui entendent la mettre à profit pour renforcer leurs capacités.

Jack Traoré

Laisser un commentaire