Commune de Bama : 15 salles de classe construites et/ou réhabilitées en 2018

Le présidium à la session

Le conseil municipal de la commune rurale de Bama a tenu sa toute première session ordinaire de l’année le mercredi 30 janvier 2019. Présidée par le maire Lansina Gondé, cette session avait à son ordre du jour 4 points.

Le plus important parmi ces 4 points est la présentation du rapport spécial du maire de la commune.
Respect d’une disposition légale, ce rapport spécial est une vision rétrospective des activités menées durant l’année écoulée, c’est-à-dire 2018.

De la situation de la commune sur les matières transférées à sa situation financière en passant par les activités et le fonctionnement des différents services et organismes communaux ainsi que l’état d’exécution des délibérations du conseil municipal, tout y est consigné.
Sur fonds propres mais aussi dans le cadre de l’exécution des ressources transférées, la commune a mené en 2018 des actions concourantes au développement.

Lansina Gondé, maire de la commune rurale de Bama

Dans le domaine de l’éducation, l’on retient la réalisation et/ou la réhabilitation d’infrastructures scolaires (15 salles de classes pour un montant de près de 66,6 millions fcfa) ; l’achat de mobiliers, de fournitures et de consommables scolaires.

Aussi, il ressort de ce rapport qu’au cours de l’année 2018, des actions ont également été menés dans le domaine de la santé et l’hygiène ; l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement ; la formation professionnelle des jeunes et autres.

Du fonctionnement du conseil municipal, Lansina Gondé se veut satisfait : « Le taux de participation est de 90% soit en moyenne, 43 conseillers par session sur les 46 que compte la commune ».
Cela a permis au conseil selon lui, de résoudre des questions d’ordre financier et administratif de la collectivité et ce, à travers la prise de délibérations.

Les conseillers municipaux ont validé le rapport spécial du maire

Sur un total donc de 10 délibérations prises en 2018, 4 sont entièrement exécutées, une en cours d’exécution, 4 programmées pour être exécutées en 2019 et une ajournée.

Quant à la situation financière de la commune, il ressort du rapport du maire qu’à la date du 31 décembre 2018, les recettes propres recouvrées sont de l’ordre de 27 398 302 fcfa.

Au regard du potentiel financier existant, le maire estime que ce montant est loin d’être satisfaisant.

Ainsi, il exhorte les conseillers municipaux « à redoubler d’effort dans leur engagement à soutenir l’équipe d’exécution du budget en vue d’améliorer de façon significative, son niveau d’exécution, gage de développement local à la base ».

Outre le rapport spécial du maire qui a été validé par acclamation, d’autres questions en lien avec le développement socioéconomique de la commune « émergente » de Bama ont été passés en revue.

Madi

Laisser un commentaire