« Burkin’daaga » : Tribune de promotion des produits made in Burkina

Dans sa mission de promouvoir une culture citoyenne de production et de consommation locale made in Burkina Faso, l’association Burkina Wamedo organise la 2è édition du «consommons local» dénommé Burkin’daaga prévue pour se tenir du 23 au 31 mars prochain à la Maison du peuple de Ouagadougou. L’information a été donnée par le comité d’organisation le samedi 9 mars dernier au cours d’une conférence de presse.

Placé sous le thème «Enjeux et démarche pour un management efficient de la qualité de notre production locale», ce 2è rendez-vous, selon le président de l’association Ibrahim Ouédraogo, sera marqué par l’organisation et l’animation de panel-débats, formations, rencontres BtoB, une foire d’exposition-vente et se terminera par une soirée gala.

«Le rendez-vous de cette deuxième édition est un temps de réflexion pour analyser la problématique de la qualité de nos produits et s’inscrit dans l’optique d’intégrer la démarche qualité dans les comportements des producteurs dans un monde de business où la dimension qualité est de plus en plus prise en compte dans les choix des consommateurs» a expliqué le président de l’association.

Selon lui, les conférences-débats et formations constitueront un cadre d’émulation intellectuelle et un lieu d’échanges interactifs entre les intervenants et le public. A cette occasion, souligne M. Ouédraogo, non seulement les intervenants mais aussi les participants pourront partager leurs opinions, émettre des propositions et envisager des solutions aux questions soulevées à travers les thèmes proposés.

La clôture officielle de la foire sera marquée par un cocktail dinatoire à travers un gala. Ce moment festif, précise le comité d’organisation, sera également et surtout l’occasion d’assister à des représentations musicales, des prestations d’artistes confirmés et à découvrir, de remise d’attestations et des prix divers à décernés.

Autour d’activités diverses proposées pour ce deuxième rendez-vous, l’occasion sera donnée au grand public de porter un regard différent sur les produits locaux. «Il y va de la survie de nos économies en proie à la concurrence déloyale que connait notre production nationale» a conclu le président de l’association Burkina Wamedo.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

Laisser un commentaire