Bobo : Il refuse de reverser son salaire à son boss et il est viré

Un jeune homme travaillant dans un service à Bobo-Dioulasso, refuse de reverser son salaire à son supérieur hiérarchique et il est viré.

En réalité, c’est deal. Un deal qui existe dans cette boite depuis des années. En effet, un système y est mis en place par le premier responsable de la boîte en question.

Ce système consiste à recruter des stagiaires qu’il fait enregistrer au niveau de la comptabilité comme faisant partis du personnel non permanent.

Ainsi, ces derniers, selon les textes de la boite, ont un salaire qui va au-delà de 90 000/mois.

Et le deal est qu’à la fin de chaque mois, chaque « stagiaire » doit passer à la caisse pour toucher son salaire.

Un salaire qu’ils sont tous tenus (les présumés stagiaires) de reverser au premier responsable qui puise sa part avant de leur remettre le reste. Une part qui du reste, varie entre 60 et 70 000 (plus de 2/3 du salaire)  selon que la tête du stagiaire lui plaise ou non.

La fin d’un mois a coincé avec la maladie du père biologique d’un des stagiaires. Et ce dernier après avoir empoigné son « salaire », s’est précipité pour aller honorer les frais d’ordonnance de son père.

C’est dire que ce mois-ci, le boss de la boîte n’aura pas sa part. Et il a fallu cela pour provoquer le courroux de ce dernier qui n’est pas passé par 4 chemins pour mettre fin à la collaboration avec « le stagiaire » et procédé automatiquement au recrutement d’un autre.

Mais depuis lors, ces derniers sont à couteau tirés car le désormais ancien stagiaire de la boîte ne compte pas croiser les bras. Il serait même allé se plaindre auprès des supérieurs de son boss qui vraisemblablement, sont impuissants face aux agissements de ce dernier. « Sont-ils aussi complices de la situation » ? En tout cas c’est la question qui taraude l’esprit du stagiaire viré !

Jack Traoré

Laisser un commentaire