Association des pêcheurs à la ligne de l’Ouest : pour promouvoir la pêche et la protection de l’environnement

Les membres de l’association des pêcheurs à la ligne de l’Ouest (Aplo), créée en décembre 2018, ont animé une conférence de presse le vendredi 06 septembre 2019 à Bobo-Dioulasso. Objectif, présenter la structure, ses objectifs mais aussi et surtout, les raisons qui ont prévalues à sa création.

Comme toute activité en effet, la pêche est réglementée au Burkina Faso par des textes. Il se trouve cependant, des « brebis galeuses » qui s’adonnent à des pratiques dites malsaines de nature à compromettre la survie des ressources halieutiques mais aussi l’environnement.

Selon les membres de l’association, ces pratiques seraient récurrentes à Samendéni depuis l’ouverture de la pêche. De ces pratiques, l’on note entre autres, l’abandon de filets détériorés dans l’eau, l’usage de filets dont la taille des mailles est inadaptée ; l’usage des pesticides ; la pêche nocturne, le non respect de la fermeture de la pêche. « Si rien n’est fait, on aura un vaste cours d’eau sans poissons car ces ressources halieutiques disparaîtront » préviennent les membres de l’association.

C’est face donc à cette situation que les acteurs de la pêche à la ligne encore appelée pêche sportive ou de passion, ont décidé la création de cette association pour contribution à la promotion de la pêche et à la protection de l’environnement. « L’environnement se dégrade fortement du fait des mauvaises pratiques de l’homme. Si nous ne prenons garde, nous risquons de ne rien laisser à la postérité », s’est alarmé Marcel Ky, secrétaire général de l’association.

Avec un bureau exécutif fort de neuf (09) membres, l’association entend entre autres, travailler avec tous les acteurs du sous-secteur pêche pour une gestion durable des ressources halieutiques et la vulgarisation de la réglementation en vigueur en matière de pêche ; initier et/ou appuyer toute action ou réalisation visant la promotion de la pêche à la ligne ; cultiver et affermir permanemment la solidarité agissante entre ses membres ; regrouper les amateurs de la pêche à la ligne et échanger sur les problèmes liés à la pratique de la pêche afin d’y trouver des solutions idoines et contribuer à la protection, à la promotion et à la gestion de l’environnement en matière de la pêche sportive.

Pour parvenir à ses objectifs, l’association selon son secrétaire général, s’est doté d’un programme d’activités dans lequel il ya entre autres, des plantations d’arbres sur les barges du barrage de Samendéni, des ateliers de sensibilisation des acteurs mais aussi des populations riveraines sur les mauvaises pratiques et leurs conséquences sur la survie des ressources halieutiques, la dotation des berges du barrage de Samendéni de bacs à ordures.

Afin de toucher tous les acteurs, l’association entend mettre en place des cellules dans toutes les régions de son ressort à savoir la boucle du Mouhoun, les Cascades, le sud-ouest, le bureau exécutif étant à Bobo dans les Hauts-Bassins.

Jack Koné

Laisser un commentaire