Arrondissement 6 de Bobo: une centrale solaire de 30 mégawatts d’ici novembre 2020

Le jeudi 31 octobre 2019, le ministre de l’énergie, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a présidé à l’arrondissement 6 de la commune de Bobo-Dioulasso, la cérémonie de signature de convention entre « Africa-Ren », une entreprise qui excelle dans l’énergie solaire et l’arrondissement 6 de Bobo pour la construction d’une solaire.

En mars dernier en effet, le ministère de l’énergie avait signé 155 mégawatts d’investissement solaires avec des partenaires privés. Avec cette signature, c’est le démarrage effectif du projet d’électrification de 175 localités du Burkina avec l’appui de partenaires privés.

A l’Arrondissement 6 de Bobo, « Africa-Ren » compte investir la somme de 2 milliards de FCFA pour la construction d’une centrale solaire de 30 mégawatts.

En attendant le début des travaux de construction de la centrale, « Africa-Ren », consciente de sa responsabilité sociale, a déjà mis sur la table, la somme de 125 millions pour accompagner le développement de l’arrondissement.

150 emplois directs sont attendus à cet effet sans oublier l’accompagnement des jeunes par la formation. C’est une première, et le ministre de saluer l’action de « Africa-ren » et espère que d’autres partenaires privés vont emboîter ses pas pour aider les différentes communes dans la réalisation de leur plan de développement.

Le ministre pense que l’État à lui seul ne pourra pas résoudre les actions de développement.  » Il faut que le secteur privé qui est le moteur du développement s’investisse« , dit-il.

Pour ceux qui sont sceptique face aux promesses « mielleuses » faites par « Africa-Ren » , le ministre a rassuré que son département va veiller au grin : « nous sommes garant des promesses qui sont faites. Voilà pourquoi nous sommes acteurs dans cette signature. Tous les projets seront suivis à la loupe ».

Après la signature, le ministre et sa délégation ont effectué une sortie de terrain à Logofourousso, un village rattaché à l’arrondissement 6 et au village de Kadomba dans la commune rurale de Satiri. Dans ces localités, le ministre a visité les installations en énergie solaire dans les centres sanitaires, notamment à la maternité « où on est sûr qu’ on n’assistera plus à des accouchements avec des torches ».

Le ministre reste convaincu que le développement durable de notre pays passera par la maîtrise de l’énergie solaire surtout pour une ville économique comme Bobo-Dioulasso.

Le début des travaux est prévu pour février-mars 2020. Au plus tard novembre 2020, ils devront être terminés.

BIKo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *