Arrondissement 2 de Bobo : Des retraités à l’école de l’entrepreneuriat agricole

Le présidium à l’ouverture de la formation

Une centaine d’anciens et retraités de l’arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso sont en formation en entrepreneuriat agricole du jeudi 9 au lundi 14 janvier 2019. Initiée par l’association d’Appui à la promotion de la femme et de l’enfant en difficulté (A.A.P.F.E.D), cette formation vise à donner à ces personnes, des rudiments nécessaires à même de leur permettre d’entreprendre dans le domaine agricole.

La retraite n’est pas synonyme d’inactivité professionnelle. C’est fort de cette affirmation que l’association d’Appui à la promotion de la femme et de l’enfant en difficulté (A.A.P.F.E.D) en collaboration avec l’Association de Formation et d’Information pour le Développement d’Initiatives (A.F.I.D.I.R) organise du 9 au 14 janvier 2019, une formation en entrepreneuriat agricole au profit des anciens et retraités de l’arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso.

Ils sont plus d’une centaine les anciens qui prennent part à cette formation

L’objectif, c’est de donner à ces personnes du 3ème âge, des rudiments nécessaires à même de leur permettre d’entreprendre dans le domaine agricole. « A travers cette formation, nous voulons donner aux anciens une nouvelle opportunité de contribuer au développement du pays par l’initiation d’activités à travers lesquelles, ils pourront employer des jeunes. Toute chose qui va contribuer à la réduction du taux de chômage. Pour ce faire, il faut qu’ils soient formé» a indiqué Fatoumata Sanou, présidente de l’A.A.P.F.E.D, par ailleurs conseillère municipale à l’arrondissement 7 de Bobo.

Fatoumata Sanou, présidente de l’association iniatrice de la formation

5 jours durant, les participants seront donc outillés en agriculture, élevage, gestion et autres aspect en lien avec l’entrepreneuriat agricole.

L’idée étant de permettre aux anciens de mener des activités, l’association selon sa présidente, a prévu des mesures d’accompagnement afin de leur permettre de mettre en pratique ceux dont ils ont appris. « Nous ne formons pas les personnes âgées pour les former. Nous les accompagnons afin qu’elles puissent réellement mener des activités » a indiqué la présidente de l’association.

Cette formation est la phase 2 d’une série de formations débutées par l’arrondissement 7 où plus de 205 anciens ont été formés. Ces derniers, après leur formation ont bénéficié de 52 millions de francs cfa pour mener des activités.

Madi

Laisser un commentaire