Aboudramane Ouattara, maire de Karangasso Sambla : « Le conseil municipal fonctionne normalement malgré la fermeture des locaux de la mairie »

Le présidium

Malgré la fermeture des locaux de la mairie de la commune de Karangasso sambla, le conseil municipal continue de fonctionner. Il a d’ailleurs tenu une session extraordinaire le samedi 23 février 2019 à Tiara, village situé à une vingtaine de kilomètre du chef-lieu de la commune.

Sur 30 conseillers municipaux, 26 ont répondus présents. En plus de ces derniers, la session a connu la présence des différents chefs de village, des présidents CVD et d’autres personnes ressources de la commune, l’objectif étant de leur faire part de la situation qui prévaut dans la commune. « Cette session a pour but essentiel d’informer les populations sur les circonstances qui ont concourus à la fermeture des locaux de la mairie afin que chacun puisse aller faire l’écho dans son village. C’est aussi le lieu pour nous, d’informer les uns et les autres sur les dispositions administratives entamées par le conseil pour la réouverture des locaux de la mairie mais aussi les dispositions juridiques pour la poursuite des personnes qui ont fermés la mairie » dira Abdouramane Ouattara, maire de la commune

Le maire de Karangasso Sambla

Le 7 février dernier en effet, les locaux de la mairie de la commune ont été fermés par des manifestants qui remettent en cause la gestion du maire.

Le conseil municipal décide de se réunir en session extraordinaire le 19 février dernier à Mangafesso, un village situé à 5 kilomètres du chef-lieu de la commune pour examiner la situation.
« Perturbée » par les frondeurs puis émaillée de violences, celle-ci est rapidement reportée.

Programmée à nouveau, elle s’est tenue cette fois-ci à Tiara sous haute surveillance policière. La tenue de cette session selon le maire, est une manière de faire savoir aux uns et aux autres que malgré la situation (fermeture de la mairie), le conseil municipal fonctionne convenablement.

conseillers municipaux, chefs de village, présidents CVD à la session

Du reste, il a signifié qu’entendant que l’administration ne trouve une solution à la situation, le conseil municipal va sillonner les différents villages de la commune pour tenir ses sessions et autres activités et ce, conformément aux dispositions en vigueur. « Nous sommes couverts et protégés par les textes car le code général des collectivités territoriales prévoit la délocalisation des sessions partout sur le territoire communal » a-t-il signifié.

Une manière aussi de permettre aux populations de ces villages de comprendre le mode de fonctionnement de l’exécutif local.

Comme pour confirmer les dires du maire selon lesquels le conseil fonctionne convenablement en dépit de a fermeture de la mairie, celui-c (le conseil municipal) ne s’est pas contenté d’évoquer que la crise. Il s’est aussi penché sur d’autres questions relatives au développement socioéconomique de la commune notamment, la prise d’une délibération par rapport au financement du projet PADEL.

Madi

Laisser un commentaire