A la découverte de notre ville 

La vieille mosquée de Dioulasso-Bâ

Située à l’ouest du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso  est l’ancienne capitale coloniale de la Haute-Volta. La ville couvre une superficie de 13 678 ha et compte plus d’un million d’habitants. Son nom signifie « la maison des Bobo-Dioula ». Bobo est également appelée « Sya » du nom d’une jeune fille célèbre à l’époque où les habitants commencèrent à s’installer. C’est la deuxième ville en population après Ouagadougou. C’est la capitale de la région des Hauts-Bassins, de la province du Houet. 

Longtemps considérée comme la capitale économique du pays, notamment par sa proximité avec Abidjan et par sa forte production agricole, la ville est en perte de vitesse depuis les crises ivoiriennes de 2002 et 2010-2011. La ville n’accueille que 20 % des entreprises du pays contre 58 % pour Ouagadougou.
Le maire actuel de Bobo-Dioulasso est Bourahima Fabéré Sanou.

Quelques Célébrités nées à Bobo

Les footballeurs Charles Kaboré, Alain Traoré, Bertrand Isidore Traoré sont nés à Bobo. Ils jouent tous au niveau professionnel dans les grands championnats européens et dans l’équipe nationale, Les Etalons.

Tourisme à Bobo

Le Quartier de Dioulasso-Bâ (Vieux Quartier) : c’est le plus ancien quartier traditionnel. Pittoresque, il est situé au cœur même de la ville. Les maisons sont construites en banco. La maison mère, Konsa, date du XVe siècle.

La tombe de la Princesse Guimbi Ouattara : née vers 1836 à Sya, de Diorie Ouattara, roi du Guiriko, et de Makogo Ouattara. Le Mausolée de la princesse Guimbi Ouattara est situé au quartier Kombougou.

La Place Tiéfo Amoro : c’est la place de la gare ferroviaire. Elle porte le nom du Grand Guerrier Tiéfo Amoro, Roi des Tiéfo, qui combattit contre Tiéba Ouattara.

Les silures sacrés Dafra : le lac et les silures sacrés de Dafra constituent un lieu de pèlerinage renommé. Certaines personnes y vont pour des raisons diverses : recherche de fortune, du bien-être, de la santé, de la fertilité de la femme ou pour remercier les esprits d’avoir exaucé une demande.

La vieille mosquée : situé prés de l’hôtel de ville au centre dans le quartier Dioulasso-Bâ, la viellle mosquée a été construite en 1980 par L’Almani Sakidi Sanon. Elle est faite en banco dans un style soudanais avec ses deux minarets qui sont particulièrement impressionnants au couché du soleil. La vieille mosquée de Dioulasso-Bâ, pourrait être inscrite au patrimoine de l’UNNESCO après sa réhabilitation en cours.

Le Grand Marché : créé en 1952, le marché de Bobo Dioulasso a subi une réhabilitation en 1998 dont les travaux ont pris fin en 2001. A lui seul il constitue une part importante dans l’économie de la ville et de la sous-région.

La Guinguette : située à 15 kilomètres de la ville de Bobo, la Guinguette est un site touristique intéressant. Source naturelle entourée d’une végétation luxuriante, elle constitue un cadre idéal de détente, de pique-nique et de baignade.

Le village de Koro : situé à une dizaine de kilomètres à l’est de la ville de Bobo-Dioulasso, il est implanté sur une colline rocheuse à 3 Km à droite sur l’axe Bobo – Ouagadougou. La population de Koro est composée de Bobo, Dioula, Peulh et Bobo-Dioula.

Événements culturels à Bobo

Notre ville est aussi la capitale culturelle du Burkina. Elle accueille beaucoup de manifestation culturelle. Exemples : la Semaine nationale de la culture (SNC) qui est organisée chaque deux ans, le Festival international des contes « Yeleen » organisé chaque année ; également la Foire internationale de Bobo (FIBO) biennale.

La maison de la culture, Monseigneur Anselme Titianma Sanon

Laisser un commentaire