59ème anniversaire des Forces Armées Nationales : une célébration dédiée à la mémoire des soldats tombés

A l’occasion de la commémoration du 59ème anniversaire des forces armées nationales (FAN), la place du réduit sise au Camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso a accueilli ce vendredi 1er novembre 2019, une cérémonie sobre de prise d’armes.

Toute la crème des personnalités de la région des Hauts-Bassins, le gouverneur en tête, représenté par le Haut commissaire de la province était de la partie. Au titre des invités spéciaux, on peut mentionner le général de division Robert T. Guiguemdé et l’ancien Chancelier, le Colonel Mamadou Djerma.

Deux temps forts ont meublé cette cérémonie. La lecture du message du ministre de la défense et des anciens combattants par le Commandant de la 2ème Région militaire, commandant d’armes de la place de Bobo ainsi que le cérémonial de décoration.

Dans ce message, le ministre Cherif Moumina Sy a justifié le contexte actuel: « La commémoration de ce 59ème anniversaire de notre armée malgré nos meurtrissures, nos deuils, nos douleurs est la preuve de cette résilience que nous ont légués nos devanciers. Le découragement n’a pas sa place dans le cœur des soldats burkinabés. Avec notre peuple, nous sommes debout et nous tenons à le demeurer« .

Aussi, le ministre pense qu’on ne pouvait que dédier cette célébration à la mémoire des valeureux soldats qui sont tombés sur le champ d’honneur en défendant la patrie.

La situation sécuritaire du Burkina est toujours sous la menace terroriste. Elle est très inquiétante et le bout du tunnel semble encore très loin encore. Et le ministre ne le cache pas. « Malgré le renforcement récent des capitaux opérationnelles et les déploiements massifs de troupes dans les zones concernées, l’ennemie semble conserver d’énormes capacités de nuisance. Les récentes attaques des détachements de Koutougou, de Tongomayel , Nassoumbou , Baraboule; les multiples attaques à l’engin explosif ( EEI ) et les tueries au sein des populations civiles illustrent parfaitement… la situation sur le terrain ».

Mais malgré cette menace, le Ministre a invité à plus d’ardeur et de vigilance pour « qu’ensemble on puisse relever les défis qui se posent à nous ». « Je ne doute point de la détermination des populations civils à faire corps avec nous dans cette lutte. Car, c’est dans la cohésion, avec un sens élevé du patriotisme que nous réussirons à endiguer cette menace » a-t-il signifié dans son message.

Le Colonel Adam Néré après la cérémonie de prise d’armes est passé à la décoration avec 36 récipiendaires qui selon leur mérite ont été récompensés avec la médaille d’honneur Militaire, la médaille militaire, la médaille d’honneur des Sapeurs Pompiers et la médaille commémorative.

BIKo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *