4ème édition du Festico : du 24 février au 1er mars 2020

Du 24 février au 1er mars 2020, la ville de Sya va accueillir la 4e édition du Festival de Danse et de Musique Traditionnelles de Colsama (Festico). Pour se mettre déjà dans le bain de l’événement, l’Association Woka-Kuma, initiatrice de ce festival a organisé à Bobo-Dioulasso ce vendredi 08 novembre 2019 une conférence de presse.

Selon les conférenciers, les activités de cette édition du Festico se dérouleront sur trois sites que sont : l’esplanade du Stade Omnisports Général Aboubacar Sangoule Lamizana, la salle des fêtes de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, les Lycées, Collèges et Universités de la ville.

Une semaine durant, la manifestation va se dérouler avec les différents acteurs du monde culturel et touristique sous la conduite d’animateurs et d’artistes engagés.

Pour l’organisation pratique de cette édition du Festico, il est prévu à en croire les conférenciers, la mise en place d’un comité d’organisation de 15 membres composé des membres de l’Association « Woka-Kuma » , du personnel de l’Arrondissement 7 ainsi que des partenaires et sponsors qui accompagnent l’événement.

Au programme du Festival, on aura un atelier de formation des acteurs culturels et touristiques ; l’éducation au numérique ; l’initiation à la danse, à la musique traditionnelle et aux arts plastique dans les écoles ; une foire d’exposition ; des soirées culturelles, un espace publicitaire et des excursions touristiques.

Le thème du 4è Festico porte sur la  » Promotion des œuvres culturelles et artistiques, protection des données à caractère personnel et de la vie privé des populations « .

Il s’agira pour le festival d’identifier clairement le rôle et les responsabilités des acteurs culturels et touristiques dans la protection des données personnelles et de la vie privée des populations à travers des initiatives en vue de la promotion de leurs œuvres.

L’association « Woka-Kuma » qui signifie en langue nationale bissa  » Donnons-nous la main  » a vu le jour en mars 2003. Son siège est établit à Bobo au secteur 21. Elle entend ainsi apporter sa modeste contribution à la valorisation de notre industrie culturelle et artistique par la promotion des artistes burkinabés au plan local, national et international ; au brassage culturel et aux renforcements de la coopération culturelle entre le Burkina Faso et les autres pays du monde à travers deux festivals. Ce sont le Festico en partenariat avec l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso et le festival « Woka-Kuma » de Berlin en Allemagne en collaboration avec les artistes musiciens de la diaspora burkinabé en Europe.

A travers ce dernier, l’association dit avoir négocié des rendez-vous avec des partenaires technique et financiers allemands pour accompagner les arrondissements 1 et 7 de la commune de Bobo-Dioulasso dans élan de développement. « En 2019, la commune rurale de Faramana s’est ajoutée à la liste » a signifié Mamadi Sinka, Président de « Woka – Kuma » Burkina.

Quinze (15) troupes venues de trois (03) pays que sont la France, l’Allemagne en plus du Burkina Faso prendront part à cette édition du Festico.

BIKo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *