3ème édition des journées culturelles bobo Mandarè : sous le signe de la sécurisation des lieux de culte

« Enjeux culturels, touristiques et environnementaux lié à la sécurisation foncière des lieux de cultes des villages de la commune de Bobo-Dioulasso » ; c’est sous ce thème que s’est officiellement ouverte la 3ème édition des journées culturelles bobo Mandarè ce samedi 14 décembre 2019 à Bobo-Dioulasso. Initiative de l’association Sya Wolo ou « lumière de Sya » en langue locale bôbô, ces journées se tiennent du 13 au 15 décembre 2019.

Les officiels, avec les deux co-parrains au milieu

Promouvoir et valoriser le patrimoine culturel des bôbô Mandarè ; c’est l’objectif visé de ces journées culturelles.

Bien que tourné vers le développement, Bobo-Dioulasso selon le président de Sya Wolo, Sitelé Bakary Ouattara, reste attaché à sa tradition avec ses dix (10) villages.

C’est ce que justifie selon lui, l’engagement de l’association « Sya Wolo », initiatrice de ces journées culturelles, à «travailler à sauvegarder et à valoriser le patrimoine culturel national de façon pérenne». « Sauvegarder nos us et coutumes, c’est promouvoir la paix et de cohésion sociale, gage de tout développement » dit-il

D’où ces journées pour selon lui, permettent aux uns et autres de se ressourcer davantage aux valeurs et traditions léguées par les anciens.

72 heures durant, plusieurs activités seront donc menées dans le cadre de ces journées culturelles bobo Mandarè dont un panel sur le thème, une parade culturelle des communauté et des masques, projection de film sur les contes, des parties de danse traditionnelle, une exposition vente des mets et boissons locaux.

Sitelé Bakary Ouattara, président de l’association Sya Wolo

La cérémonie d’ouverture officielle de ces journées qui a vu la présence de 20 chefs de villages, a été essentiellement marquée par des allocutions, des prestations d’artistes traditionnels, des danses de masques, la présentation des communautés et des villages qui prennent part à ces journées.

Co-Parrainages de cette édition, le secrétaire Permanent de l’’Arcop  Tahirou Sanou et du Président de l’Arcep Tontama Charles Millogo ont tous salué l’initiative de l’association Sya Wolo avant de rappeler l’importance de ces journées culturelles qui selon eux, participent à l’édification d’une société forte et prospère.

L’association Sya Wolo qui fait de la sauvegarde du patrimoine culturel de Bobo-Dioulasso son cheval de bataille, envisage avec la commune de Bobo-Dioulasso, la création de forêt communale et départementale, la valorisation du savoir faire et être ancestrale pour permettre d’enraciner le développement endogène de la ville de Bobo-Dioulasso.

La 3ème édition de ces journées prendra fin ce dimanche par une parade culturelle des communautés et des masques dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Rolande Soubyabiga/stagiaire

Laisser un commentaire